John Carpenter

Lost Themes II

Lost Themes II

 Label :     Sacred Bones 
 Sortie :    vendredi 15 avril 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

J'ai toujours eu une grande passion pour John Carpenter. Que ce soit ses films, ses bandes originales, ce type un peu en marge me fascinait. Réussir un thème comme celui d'Halloween avec une mélodie d'apparence tellement simpliste, et en faire un gimmick universel du film d'horreur que pratiquement tout le monde (re)connait, c'est épatant.

C'est devenu un tel mythe au fil des années, une telle référence, que la nouvelle garde a entrepris de faire revivre son oeuvre (Zombie Zombie par exemple, avec leur fabuleux concert à la Fondation Cartier il y a cinq ans presque jour pour jour, où ils avaient invité Alan Howarth, grand collaborateur de Big John) ou d'autres s'en inspirent ouvertement (Carpenter Brut & Perturbator, pour ne citer que les têtes de gondole de ce revival), et John, cogitant dans son coin, a du se dire que c'était le bon moment pour se remettre au boulot.

"Vortex" fut la surprise au moment d'Halloween 2014, John Carpenter allait sortir son premier album, le premier à ne pas être attaché à un film. Lost Themes, réalisé avec son fils Cody & Daniel Davies (membre de Year Long Disaster & fils de Dave Davies des Kinks) créa la surprise début 2015, il était plutôt bon, avec de vrais moments de bravoure dedans. Même si je dois avouer qu'avec le recul, je préfère presque certaines versions de Lost Themes Remixed. Quatorze mois plus tard, Lost Themes II arrive déjà, toujours réalisé par la même équipe, c'est donc avec appétit que l'on attaque ces douze titres, certain de ne pas pouvoir être déçu par The Master Of Horror.

Et il commence plutôt bien avec les "Distant Dream" & "White Pulse", on est en terrain connu, guitare & synthés se mélangent et on déguste ça comme une madeleine (de Proust), on fermerait les yeux qu'on verrait aussitôt Kurt Russel. les ambiances se font (rétro)futuristes, rien d'original là dedans mais d'un côté, on attend pas autre chose de John Carpenter. S'il avait cédé à la mode du moment & nous avait proposé un album de néo-cumbia on aurait crié au scandale, non ?
Contrairement à Lost Themes, ce deuxième volume se rapproche bien plus d'une B.O. entière, avec ses scènes de calme où le paysage post apocalyptique défile ("Persia Rising"), l'arrivée de l'anti-héros pile au bon moment ("Angel Asylum"). Le disque est donc d'une cohérence classique, Carpenter nous raconte une histoire avec cette tracklist à toute épreuve, c'est aussi un peu ça le problème. Ce disque a tout de la bande originale, on a l'impression de la connaître déjà par coeur, ou en tout cas de se dire "ah mais je connais ça putain, c'est dans quel film déjà", et ce pour chaque morceau, "Virtual Warrior" tête. Du coup ça devient un peu problématique, on a pas l'impression d'entendre un album, mais seulement la B.O. de son prochain film. Ce qui ne me dérange pas, soyons clair là dessus, j'adorerais qu'il pose des images sur cette musique, mais ça manque peut être un peu de prise de risque, surtout à une époque, comme je disais plus haut, ou d'autres singent le maître et du coup rendent paradoxalement un peu datées ces bandes originales (prenez par exemple la Trilogie de Carpenter Brut pour vous en rendre compte) tout en utilisant les mêmes sonorités. C'pas simple c't'histoire, vous en conviendrez.

On est presque dans l'auto-hommage avec ce disque, mais c'est tellement bon de se replonger dans ces accords de pianos, ces solos dégueulasses mais ô combien jouissifs, ce minimalisme de façade, cette tension qui rappelle tant de souvenirs... Non, vraiment, la cohérence du disque et son final génial ("Real Xeno", uniquement sur la version CD), écouter ce disque c'est comme regarder les Goonies pour la 134ème fois ou, plus à propos, se faire une soirée Snake Plissken avec des potes, c'est dur de ne pas craquer, une sorte de plaisir coupable solitaire, difficile de faire comprendre ça aux petites gens allergiques à la musique des années 80, mais les vrais me comprendront. J'espère.


Bon   15/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
124 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?