Haim

Days Are Gone

Days Are Gone

 Label :     Polydor 
 Sortie :    vendredi 27 septembre 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ce groupe de pop féminin composé des sœurs Haim (Este, Danielle et Alana) perpétue une longue tradition américaine de Girls Band où popularité ne rime pas forcément avec médiocrité (contrairement à l'Europe). On citera en exemple, tous styles et époques confondues : Hole, Runaways ou encore The Supremes. Bien que très jeunes, ces californiennes ont su faire preuve à ce jour d'une maturité étonnante aussi bien sur scène que sur ce premier album.
Au niveau des influences, on reste là encore dans la tradition américaine pur jus car le groupe pourrait se situer à mi chemin entre le RnB des 90's pour les parties vocales et le rock des 70's à la Fleetwood Mac. Pour revenir plus en détail sur le contenu de l'album "Days are Gone", on soulignera que la production signée James Ford (Arctic Monkeys, Florence and the Machine) habituellement un peu too much colle parfaitement au style du groupe ; spectaculaire, sucré et rythmé. Les meilleurs exemples étant "Forever" et "Falling" les premiers singles ; 2 bijoux de pop calibrés pour la scène tels qu'on en avait pas vu depuis longtemps. La batterie est brute, les guitares funky et les passages A Capella intensifient des refrains très efficaces. Là où beaucoup de chanteuses pop deviennent vite insupportables à multiplier manières et "tics sonores", les 3 musiciennes s'en sortent ici avec les honneurs.
Car même si l'album est assez inégale ; on sent déjà une certaine intégrité pour les mélodies et le rock qui pourrait bien nous réconcilier avec l'industrie musicale américaine qui ne nous avait pas présenté un aussi bon groupe populaire et mainstream depuis peut être Blondie...affaire à suivre.


Pas mal   13/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
375 invités et 1 membre :
Hpl
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?