Austra

Olympia

Olympia

 Label :     Domino 
 Sortie :    lundi 17 juin 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il y a des disques comme ça qui plaisent immédiatement et qui lasse, puis il y a ceux qui se dévoilent au fil des écoutes et enfin il y a ceux au plaisir immédiat et renouvelable. Il est sur que ces petites perles rares de classique instantané ont toute mon admiration comme il est sur que pour le moment Olympia est mon album de l'année 2013.

Austra donc. Un trio Canadien, composé de Katie Stelmanis, Maya Postepski et Damian Wolf qui joue de l'electro-pop à l'ancienne mais avec un truc en plus qui fait la différence. Ce truc c'est indéniablement Stelmanis, une virtuose vocale venue d'une formation classique et qui semble avoir déviée directement de l'opéra à l'électro. Elle colle sa voix sur un assemblage de son froid, le contraste entre la puissance incantatrice et théâtrale de la voix donne un effet saisissant. Home le premier single de l'album démarre dans un style intime au piano avant de monter en puissance dans un élan house quasi dansant. La aussi on est dans la course à la chanson de l'année.
Austra donne dans tous les genres. Du paisible au dansant, du disco au punk via le gothique. Les fantômes de Siouxsie et le souffle d'une Kate Bush veillent sur cet album. Le seul reproche qu'on pourrait faire c'est de toujours tourner sur le même concept qui tend à s'épuiser sur la durée. Mais c'est tellement irrésistible qu'on lui pardonne tout. On a un alignement de tubes potentiels époustouflant.

En un album Austra prend une nouvelle dimension pop ambitieuse laissant entrevoir des possibilités incroyables.


Excellent !   18/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
120 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?