The Craftmen Club

I Gave You Orders Never To Play That Record Again

I Gave You Orders Never To Play That Record Again

 Label :     Rockin' Prod Association 
 Sortie :    2005 
 Format :  Album / CD   

Si, si, on aimerait encore faire gueuler des vieux réfractaires de parents avec un disque de rock'n'roll ! Stop! Arrêtez! Non, pas la peine de traverser l'océan pour aller en chercher un, de disque comme ça ! Restons en Bretagne, ce bras tendu vers l'Atlantique! C'est de là que vient The Craftmen Club. Non, ce n'est pas une nouvelle équipe de football! C'est un groupe de rock et de roll, déjà bien rodé par deux précédents EP et des séries de concerts. Ce groupe est donc autant capable de marquer un but : nous faire mettre le volume à fond pour remuer la chaumière. Ce serait trop bon de rythmer le plancher de nos pieds avec "When I Try", "Machine Gun", "Disco" et "White Dog", qui asticote avec son banjo samplé. Autant dire tout le disque, ou presque, avec deux instrumentaux à chaque bout. On peut même y trouver du blues ("New Brain") et des lampées de soul ("Eat Your Soul", "J/S") sur la bête.

'Pas d'erreur possible, on est bien en France.', entend-on dire au bout de "Charlie Watts"! Oui, du rock comme ça, ici, on sait faire! I Gave You Orders Never To Play That Record Again est un petit bolide de rock garage bien convaincant, produit entre Rennes et New York, d'où se créditent les noms de Andy Heermans et Matt Verta-Ray. Ce dernier n'est pas inconnu des initiés de Jon Spencer, celui du Blues Explosion. Tiens, tiens...!


Sympa   14/20
par Pascha


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
129 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused