Colder

Again

Again

 Label :     Output 
 Sortie :    lundi 23 juin 2003 
 Format :  Album / CD   

Colder s'adresse à deux catégories de gens : les nostalgiques de la cold wave (il est évident que le nom de ce projet solo n'a pas été choisi par hasard) et les non-initiés à ce mouvement musical datant du début des années 80. On retrouve chez Colder tout ce qui fait le charme indémodable des Joy Division et autres Cure (première période), à savoir: une rythmique martiale, une basse mélodique et répétitive, des couches de synthé minimalistes et une bonne dose d'écho. Mais Colder se différencie principalement de ses ainés par une musique plus (trop?) tournée vers l'ambiance que la pop. A ce titre, on peut se lasser rapidement si l'on est pas séduit par les hommages réussis que sont "Crazy Love", "Confusion", ou encore "Silicone Sexy" et l'éponyme "Colder". On remarquera aussi le très Nine Inch Nailien (période Fragile) "Shiny Star", ou les accents dub de "One Night In Tokyo",, ainsi que le titre le plus personnel de l'album, "This River", marqué d'un joli piano cristallin. Enfin, vous l'aurez compris, Again est un album agréable, qui a le mérite de nous faire (re)découvrir la cold wave, mais dont on peut douter qu'il fera date dans l'histoire de la musique.


Pas mal   13/20
par Jekyll


 Moyenne 15.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 31 août 2004 à 15 h 58

Colder.
C'est plutôt glacé que froid.
Plutôt lent que rapide.
Plutôt beau, non?
Les titres s'enchaînent, le son est ciselé assez électronique, les voix au second plan.
Alors oui, on sent des reminiscences de la Cold Wave, "All Cats Are Grey" des Cure n'est pas si loin, mais on y retrouve aussi des sonorités dub ou mid-tempo dignes de notre époque.
Ce groupe aurait-il reussi à synthétiser la musiques de 2 décennies en un disque très cohérent ?
Il y a en tous cas un petit quelque chose qui rends cet album magique.
La fragilité peut-être.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
227 invités et 1 membre :
Reznor
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus