The Dead Boys

Young, Loud And Snotty

Young, Loud And Snotty

 Label :     Sire 
 Sortie :    octobre 1977 
 Format :  Album / Vinyle   

Venus de Cleveland, dans l'Ohio, et nés des cendres de Rocket From The Tomb qui comprenait aussi des membres de Père Ubu, les Dead Boys ne sont pas tant cités que ça quand on parle des grands groupes de punk.

Pourtant, ils étaient là dès 1976, c'est Joey Ramone lui-même qui leur a conseillé de bouger à New York, ils se sont produits au CBGB à la grande époque, ils ont signé chez Sire Records, le label des Ramones, bref, ils ont joué dans la cour des grands. Alors pourquoi?

Leur premier album commence très fort avec l'excellent "Sonic Reducer", un classique intemporel. On ne tombe jamais d'accord sur le meilleur groupe ou le meilleur album de punk, mais si on doit élire la meilleure chanson punk, "Sonic Reducer" aurait de grandes chances de remporter la palme (suivie de près par "New Rose" des Damned). C'est donc sûrement dans les morceaux suivants qu'il faut chercher...

"All This And More", rien à redire, on dirait du bon Pistols. "What Love Is", encore bon, très efficace. Et puis il y a "Not Anymore", introduit par un arpège complexe (pour du punk). Plus lent. Très bien, mais presque une ballade (pour du punk). Ca ressemblerait presque à du vieil Alice Cooper, ça...
Et puis il y a "I Need Lunch", incisif, plus lent, quasi-progressif (pour du punk). Ou "Caught with the Meat in Your Mouth" et "High Tension Wire", plus hard rock (pour du punk). Et tout cela côtoie des morceaux à la Sex Pistols comme "Ain't Nothing to Do" et la reprise du classique "Hey Little Girl".
La solution est peut-être là!

Déjà, les Dead Boys sont un des seuls groupes de punk de l'époque à avoir 2 guitaristes, la guitare est donc fortement présente, avec les solos de circonstance. Ensuite, même si le son est proche de celui des Sex Pistols, on sent ici outre l'influence très forte des Stooges période Raw Power, une touche de rock classique américain quasi-absente chez la bande à Rotten. Donc pour faire simple, si les Dead Boys ne plaisent pas tant que ça aux punks, c'est parce que ce n'est pas vraiment du punk.

Ceci dit, si on fait abstraction de la complexité des compositions (pour du punk) et de la technicité des guitares (pour du punk), on ressent bien un esprit j'm'en-foutiste, bats-les-couilles qui n'a rien à envier à celui de leurs rivaux. Finalement, les Dead Boys n'avaient probablement pas l'intention de faire du punk, mais juste de faire la musique qui leur plaisait et d'emmerder le monde. Alors vu comme ça, c'est du punk. Et c'est même vachement bien!


Intemporel ! ! !   20/20
par Blackcondorguy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
388 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?