Deaf Center

Owl Splinters

Owl Splinters

 Label :     Type 
 Sortie :    mercredi 23 février 2011 
 Format :  Album / CD   

Après de beaux albums chacun de leur côté (dernièrement: Flare pour Erik K. Skodvin et le dernier album de Nest pour Otto A. Totland), les deux norvégiens donnent enfin une suite au crépusculaire Pale Ravine sorti en 2005.
Deaf Center maîtrise totalement cet art de construire de longues compositions où le piano et le violoncelle, seuls instruments à bord, s'engouffrent et dérivent lentement vers des tempêtes tétanisantes de beauté obscure ("The Day I Would Neer Have"). Car ce qui intéresse le duo est moins la mélodie de surface que l'exploration de la matière sonore, ce qui donne à entendre une sorte de drone boisé où le violoncelle prend tout l'espace, agonise parfois ("Animal Sacrifice"). Le piano se fait plus discret et n'apparaît que dans les moments d'accalmie pour livrer ses petites douceurs évoquant Erik Satie ("Fiction Dawn").

Un album sublime donc, chez l'excellent label Type qui l'année dernière avait sortis deux autres splendeurs (Going Places des Yellow Swans et Landings de Richard Skelton).


Excellent !   18/20
par Baudruche


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
300 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead