Iceage

New Brigade

New Brigade

 Label :     What's Your Rupture? 
 Sortie :    mardi 21 juin 2011 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Venus tout droit de Danemark, les membres de Iceage (l'âge de glace pour les non-anglophones, sans aucun rapport avec les dessins animés) sont encore tout bébés (entre 18 et 19 ans) et au nombre de 4 comme tout bon groupe de rock qui se respecte. Leur premier LP est sorti plutôt discrètement au début de l'année 2011, malgré quelques exemplaires en nombre très limité qui furent balancés sur le marché américain. De bouche à oreille, de blog à tweet, le groupe a fait son chemin, bien aidé, il faut le reconnaître, par une notoriété boostée par le tant désiré et fantasmé label "Best new music" posé sur cet opus, tel un gage de bon goût universel, par la Pravda de la musique contemporaine Pitchfork. Tant et si bien qu'aujourd'hui, Iceage enchaîne les concerts, se fait de moins en moins inconnu, les médias s'emballent et d'aucuns osent les appeler les "sauveurs du punk". Rien que ça.

Mais concrètement, sur le papier, musicalement etc, c'est quoi Iceage ? Dans le fond des choses, Iceage, c'est 24 minutes, pas une de plus, de rage pure, de riffs de guitares capables de tailler vos haies qui croupissent au fond de votre jardin (ou élaguer votre ficus si vous êtes en appartement), de fûts martyrisés par un batteur dont on a l'impression qu'un flingue posé sur sa tempe lui empêchera d'atteindre 20 ans à la seconde où le rythme baisse dans un seul des 12 morceaux de l'album, une basse certes en retrait mais délectable... Ça envoie sec, tout simplement. Et Iceage c'est aussi une voix, caverneuse, fantomatique, en permanence sur la rupture, qui n'est pas sans rappeler les Ian Curtis et autres successeurs. Une voix hachée, peu intelligible, remplie de tabac et d'alcool mais tout aussi à l'aise sur les quelques refrains rassembleurs que contient l'album, en mode Clash&Ramones-revival. Du post-punk alors ? Peut-être. Néanmoins, le chanteur se lancerait dans "Blitzkrieg Bop", que ça ne nous choquerait en rien.

"New Brigade", ça sent le concert de sous-sol de pub miteux, ça pue la mort, ça refoule la crasse. La tambouille est connue mais Dieu que c'est efficace quand c'est bien fait. Ecoutez juste "Broken Bone", faites attention à tout ce qui se passe dans ce morceau (pensez à ma phrase sur le batteur), et vous vous rendrez vite compte que vous êtes déjà en train de sauter, de taper du pied et à deux doigts, de tout casser dans votre chambre de bonne. Punk is not dead !


Très bon   16/20
par GrotesqueAnimal


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
198 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?