The Moldy Peaches

Moldy Peaches 2000 - Unreleased Cutz And Live Jamz 1994-2002

Moldy Peaches 2000 - Unreleased Cutz And Live Jamz 1994-2002

 Label :     Rough Trade 
 Sortie :    mardi 01 janvier 2002 
 Format :  Double Album / CD   

Attention, ce double album sent la sueur et la bière. Il sent New York, les pubs, la fumée. Attention, les doigts sont en sang sur les guitares. Attention, Kimya Dawson se brise les cordes vocales, et Adam Green lui répond de sa voix éraillée de crooner. Les Moldy Peaches sont là, tout près. Les enregistrements grésillent – on imagine le magnéto posé sur la scène les soirs de concert. Le son est pourri. Les Moldy Peaches massacrent leurs mélodies dans une joyeuse pagaille, qui n'est pas s'en rappeler les débraillés Pistols. Les amplis chauffent, les amplis brûlent ! Attention, ici l'ultime groupe subversif, attention les gosses pas sages crachent leur argot. Ils hurlent l'antifolk. L'antifolk, c'est : ressusciter Dylan, déterrer Cohen et le folk-rock des sixties, en pensant aux Ramones ou aux Sex Pistols. C'est aussi : vous tirer la langue, se déguiser, pas se peigner (cf. la chevelure surréaliste de Kimya Dawson). C'est : chanter faux (parfois), et alors ? C'est encore : ingénument demander who's got the crack... Il y a donc ces morceaux rapides et hallucinés, qui décollent sous le crâne, électrifiants comme cette reprise du "Two Princes" des Spin Doctors. Il y a de cela, oui, du rock'n'roll. Du bruit. Mais pas n'importe quel bruit, LE bruit. Celui qui vibre dans le corps, qui explose en mélodies électriques, en chansons urgentes. Et des morceaux plus calmes, qui arrivent sur la pointe des pieds, qui chuchotent, qui hésitent, qui se frayent un chemin, à l'instar du mignon "Nothing Came Out" ou d'"Anyone Else But You". Comptines tendres et amusantes ("Lazy Confessions"). Au final, plus de cinquante chansons du groupe doucement fêlé de New York. Attention, ces chansons-là s'ancrent dans la tête, se gravent sous la peau, s'écoutent les yeux fermés, les yeux ouverts. Attention les Moldy Peaches dégainent leurs guitares comme des pistolets. Attention surtout : ils visent juste.


Très bon   16/20
par Pixy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
151 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques