The Wonder Stuff

Hup

Hup

 Label :     Far Out 
 Sortie :    novembre 1989 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

C'est au hasard de mes lectures de chroniques que j'ai ressenti un manque... Il y en a beaucoup me direz vous, et vous avez sans doute raison. Mais de là à oublier l'album Hup des Wonderstuff, cela m'a lourdement étonné. Pourquoi donc ? Hé bien, il faut remettre en exergue le contexte de la fin des années 80 - début des années 90 pour comprendre le foisonnement de l'époque, foisonnement dont émergeaient quelques groupes particuliers comme les Wonderstuff, puisant son inspiration dans le rock énergique voire enfiévré, des relents de musique celtique et une pop des plus fraiches du moment avec refrains évidents. L'imagination est au pouvoir sur cet album avec une introduction particulière sur le premier morceau, une recherche sur la BBC de l'époque. Et puis c'est le départ...la voix de Miles Hunt se fraie un chemin au milieu des guitares tendues pour placer la barre très haut. "Radio Ass Kiss" poursuit le tempo nerveux avec des paroles cyniques. "Golden Green" met en avant le penchant naturel de Miles pour un certain coté folk, souligné par un banjo racoleur...Les titres les plus marquants sont pour moi les plus entrainants que ce soit "Can't Shape Up", "Good Night Though" aux guitares tranchantes et harmonica agonisant ou"Room 410" qui clôt cet effort discographique avec bonheur.
Mais le titre phare de cet album reste tout de même "Don't Let Me Down, Gently", sans doute le plus abouti. Les guitares sont soutenues par une rythmique en béton, un synthé bienvenu. La mélodie est si évidente que vous vous surprenez à chantonner le refrain (qui a dit sous la douche ?), voire vous relevez pour remettre le titre encore une fois (pas sous la douche cette fois).
Une synthèse de l'inspiration musicale des Wonderstuff pourrait être résumée sur "Cartoon Boyfriend" avec la présence au premier plan du violon, croisant guitare mélodieuse, basse puissante, batterie tout en justesse, chœurs bien placés et chant intelligent.
Seul "Unfaithfull", trop celtique à mon goût fait fausse note dans ce disque aux multiples facettes voué à l'énergie rock au sens noble du terme. "Up" fait partie de ces disques que je réécoute régulièrement pour me donner la pêche...Des remasterisations sont sorties, ce qui me fait dire que cet œuvre est de qualité et traverse les années sans problèmes. Intemporel ? Euh peut être.


Exceptionnel ! !   19/20
par Foreth


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
247 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?