I Am Kloot

Sky At Night

Sky At Night

 Label :     PIAS 
 Sortie :    lundi 05 juillet 2010 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Depuis maintenant 10 ans, le boss d'I Am Kloot, John Bramwell, écrit des chansons avec sa bite, son couteau... Et une bouteille de pinard. En d'autres termes, sa bite c'est sa guitare acoustique, et le couteau, ses deux compères discrets mais affûtés à la rythmique. Rien de plus difficile que ce registre là, où l'on se retrouve à poil avec sa mélodie: aucune place pour le dilettantisme, ça passe soit ça casse.

A ce petit jeu là, les anglais avaient réussi un véritable exploit en 2001 avec Natural History, bijou de folk-pop, jamais vraiment égalé depuis (malgré le très beau éponyme en 2003 et le joliment foutraque Gods & Monsters de 2005). Sorti il y a maintenant deux ans, Play Moolah Rouge avait de quoi décourager même les plus grands admirateurs du groupe, tant le résultat semblait impersonnel, dépourvu de vie et de verve. La voix de Bramwell, unique, n'y faisait rien, on s'ennuyait ferme.

C'est donc avec beaucoup de méfiance qu'on abordait ce Sky At Night... Rien que ce titre, incroyablement inoffensif, laissait augurer du pire; et pourtant, il s'agit certainement du meilleur album du groupe depuis Natural History. Peut-être parce que Bramwell est sorti couvert cette fois.
Les chansons, habillées de cordes, de cuivres, voire de harpe (le superbe "I Still Do"), prennent des couleurs, et brillent parfois même de mille feux: à ce titre les 6 minutes de "Radiation" s'imposent ni plus ni moins comme les meilleures de toute la carrière d'I Am Kloot. Le groupe y dévoile un visage totalement nouveau, presque symphonique, et c'est proprement éblouissant.

Sky At Night est parsemé d'explosions, que ce soit de choeurs ou de cuivres, et cela apporte de la vie, une dynamique, à un songwriting qui commençait à franchement tourner en rond. Ce petit virage ouvre sans aucun doute de grands espaces pour le trio anglais. Gageons qu'il poursuivra sur cette voie !


Parfait   17/20
par Jekyll


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
224 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard