AaRON

Artificial Animals Riding On Neverland

Artificial Animals Riding On Neverland

 Label :     Cinq7 
 Sortie :    janvier 2007 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Donc AaRON...
Un des groupes, un duo plus précisément, intronisé ici et jamais chroniqué, je me lance, j'écoute l'album Artificial Animals Riding On Neverland de 2008, j'étais initialement parti pour parler du dernier mais le premier a ma préférence.
Donc, je ponds ça pour vous :
Une pop chantée in english in the text, pas de risques donc...
Sur des lignes machines on pose quelques guitares jolies, un petit piano, quelques petits synthés cheap et hop !
Pas désagréable tout ça, en fond sur une préparation d'osso bucco, et rien de péjoratif là-dedans car un osso bucco c'est toute une science, rien ne doit troubler le cuisinier, pas de vibes perturbantes.
On peut toujours y rechercher des références on en trouvera, mais cela n'a pas grand intérêt AaRON puisque fait du aaron petit patapon, c'est sûr qu'avec ça ils vont pas beaucoup vendre aux USA vu qu'il y a déjà un tas de clones idem et qu'en France on est pas anglophone pour un penny, et même si ils sont un peu poussé par Didier Varod, le fils spirituel de Jean Louis Foulquier, c'est pas gagné d'avance pour eux, souhaitons leur bonne chance.
Retenons un "Mister K" très bowien et c'est un compliment, "Le Tunnel D'Or" en français sur la version bonus, courageux mais pas franchement une réussite.
J'en suis à la fin de l'album et de mon plat préféré, j'en suis au final apocalyptique.
Parce que c'est là le vrai secret de l'osso buco : on y ajoute un hachis d'ail et de zeste d'orange et de citron non traité et râpé, relevé de poivre et de muscade. C'est ce qu'il manque à notre french duo, une vraie recette épicée.


Pas mal   13/20
par Raoul vigil


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
102 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...