That Petrol Emotion

Fireproof

Fireproof

 Label :     Koogat 
 Sortie :    mardi 15 février 1994 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Cet album est un bon remède pour ceux qui veulent de la musique rock rentre dedans, sans fioritures, toutes guitares dehors. That Petrol Emotion signe là une œuvre qui fait plaisir aux oreilles, dix morceaux aussi bons les uns que les autres, qui auraient du les propulser dans la mémoire des aficionados des amoureux du rock pur. Encore une fois, le mystère de la non reconnaissance de ce groupe me laisse pantois. La meilleure preuve est l'absence de chronique de disques de ce groupe depuis que je l'ai fait accepter ici, il y a maintenant 3 ans. Dans un devoir de mémoire qui m'anime depuis quelques semaines, je voulais ainsi leur rendre hommage dans ces quelques lignes.
Fireproof est donc le dernier album de ce groupe, qui vient de connaitre des années difficiles après Chemicrazy, en changeant de maison de disques, mais aussi à souffrir de son isolement musical de l'époque. L'énervement est sensible donc dans à peu prêt toutes les compositions. Cela démarre par un explicite "Detonate My Dreams", hargneux au possible, que les trois morceaux suivants ne font qu'accentuer. En effet, "Catch My Fire", Last Of The True Believers" et "Too Late Blues" sont autant de coup de poing à la figure, qui font mouche à grands coups d'énergie, le tout dominé par la voix incroyable de Steve Mack.
L'apaisement est de courte durée avec "7th Wave" et quelques plages de synthés.
L'énergie ne veut pas dire absence de mélodies : "Infinite Thrill" et "Shangri-La" le démontre de manière explicite. Le talent de ce groupe est si affirmé que le seul morceau vraiment calme est tout en délicatesse : "Heartbeat Mosaic" L'album se finit sur un "Metal Mystery" survitaminé que j'aurais aimé écouter en concert... On a du mal à croire que c'est leur dernier morceau. Malheureusement, il n'y aura pas de suite, certains retournant à leurs anciennes occupations musicales (les Undertones pour ceux qui connaissent). Tout ceci me laisse un gout amer je dois l'avouer, même aujourd'hui...


Parfait   17/20
par Foreth


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
332 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?