Migala

Arde

Arde

 Label :     Acuarela 
 Sortie :    juin 2001 
 Format :  Album / CD   

C'est dingue comme la sensibilité pop espagnole nous amène rapidement de l'autre côté de l'Atlantique dans un savant mélange de tricotage mexicain et d'americana du sud-ouest des Etats-Unis. A croire que l'Espagne se situe sur le Rio Grande.
Dans ces grandes plaines désertiques, la musique de Migala a un côté mystique profondément enracinée à mille lieues des chevauchées héroïques des cow-boys hollywoodiens. Ici le cow-boy est seul, son regard extatique buvant les paysages grandioses. Les légères cavalcades instrumentales qui parsèment l'album sont des musiques de chambre pour grands espaces.
Le soir au coin du feu le cavalier solitaire ressasse d'une voix lasse et chevrotante engluée de poussière la journée qui vient de s'écouler, à la fois morne d'horizon inchangé et riche en divagations. Apparaissent alors dans sa musique nocturne des bribes appartenant à une autre vie, une existence lourde et marquée de concrétions sonores et de samples sortis peut-être d'un cerveau malade et fatigué.
L'aridité de cette musique et ses économies de mouvements prouvent, une fois de plus, qu'il est inutile de hurler et gesticuler pour se faire entendre. Il suffit parfois d'imposer sa sérénité.


Bon   15/20
par Hpl


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
99 invités et 4 membres
Zarathoustra
Yummy
Guinness80
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused