Death In June

State Laughter

State Laughter

 Label :     New European 
 Sortie :    1982 
 Format :  Single / Vinyle   

Annonçant la sortie du premier album du groupe, The Guilty Have No Pride, ce single précipite Death In June dans un style gothique et dans une ambiance funèbre au possible. La transformation s'est accomplie assez rapidement : Crisis, le groupe pré-Death In June, faisait du punk à l'imagerie gauchiste de 1977 à 1980, puis l'EP Heaven Street évoluait dans une sorte de coldwave. Les sonorités sont ici macabres et torturées : les notes qui ouvrent le titre éponyme ont de quoi glacer le sang. On retrouve la trompette désincarnée de "We Drive East" et le chant grave de Douglas Pearce. La basse ne m'évoque que pierre tombales et lierre grimpant sur les flancs d'un caveau, tandis que la batterie soutient le chant, le plus souvent seule. Si on tient là un morceau excellent et très noir, c'est du B-side qu'on se régalera. À la thématique fortement religieuse, comme son nom le laisse penser, "Holy Water" s'avère plus déchirant, avec un chant vraiment émouvant. On note cependant que les instruments sonnent exactement comme sur "State Laughter", à l'exception d'un effet d'écho sur la basse et l'absence de trompette. La cohésion du single n'en est que plus grande, les deux chansons formant les deux faces d'une même pièce.


Sympa   14/20
par Jumbo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
313 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead