The Plimsouls

One Night In America

One Night In America

 Label :     Oglio 
 Sortie :    mardi 09 août 2005 
 Format :  Live / CD   

C'est leur Get Yer Ya-Ya's Out!, leur meilleur live du monde à eux. One Night In America, le titre parfait. Mieux que dans n'importe quel étouffant studio, les Plimsouls sur scène, captés on ne sait où (Cleveland ?), on ne sait quand (1981 ?), dans toute leur splendeur rock'n'roll, violemment rock'n'roll.
Et c'est, merci la France, New Rose qui à la fin des années 80, faisait tirer de la révérence aux fans épris, lesquels pouvaient enfin découvrir en officiel, le rugissement live, pétrifiant, de leur héros californiens. Depuis ressortie, remasterisée (on s'y croirait, on y est), bonifiée (d'un titre, "Sorry" des Easybeats), la bête a la gueule grande ouverte, canines saillantes, palais baveux et on plonge dedans tête la première, ravi de se faire bouffer par ce rock rutilant, toutes guitares dehors, ampli rougeaud, gorge en feu (ah Peter Case, je t'aime), et qui n'oublie pas, si racé qu'il est, de rendre hommage à ses glorieux aînés garage ("Time Won't Let Me" des Outsiders, "Come On Now" des Kinks), soul ("One More Heartache" de Marvin Gaye) et rhythm and blues ("Help Yourself" de Jimmy Reed, l'immense "Dizzy Miss Lizzy" de Larry Williams).
C'est bien sûr le meilleur album, le best-of non avoué des Plimsouls, leur grand œuvre. Là où il faut, les oreilles pointées, écouter, choyer et se laisser infuser par ce "A Million Miles Away" libéré des affres d'une production chétive, devenant alors pleinement l'hymne, le "All Or Nothing", le "Satisfaction" des eighties.


Exceptionnel ! !   19/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
133 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :