Mike Doughty

Highty Melodic

Highty Melodic

 Label :     ATO 
 Sortie :    mardi 03 mai 2005 
 Format :  Album / CD   

Pas facile de se remettre du sabordage d'un groupe à la personnalité aussi affirmée que Soul Coughing, et franchement on ne donnait pas cher de la peau – au sens propre comme au figuré – de Mike Doughty son leader charismatique. Viré de sa maison de disque au début des années 2000, beaucoup le croient définitivement rangé des voitures, mais c'est mal connaître le bonhomme. Libéré de son addiction à l'héroïne, il entame une longue tournée solo à travers les Etats-Unis au cours de laquelle il retrouve à la fois une virginité musicale et l'inspiration qui le fuyait. Avec des formats plus simples où prime la mélodie, débarrassé des gimmicks de Soul Coughing et ses tombereaux de sample qui étaient comme la marque de fabrique du groupe, Mike Doughty semble enfin parvenu à maturité. Alors certes, il n'a plus grand-chose à voir avec le frimeur arty que l'on connaissait, ses compositions peuvent sembler désuètes à une première écoute, mais sa métamorphose ne lui a pas ôté l'essentiel : cette voix rauque et narquoise si singulière.

Dans Haughty Melodic, son premier véritable album solo, Mike Doughty nous donne à écouter douze titres aux formats pop et folk qui nous le montrent tour à tour enjoué ou désabusé. Rien de véritablement novateur dans ce disque, mais une impression domine, celle de retrouver un artiste attachant enfin délivré de ses démons personnels. Quelques morceaux se distinguent de l'ensemble et méritent une mention particulière tels l'entraînant "Looking At The World From The Bottom Of A Well" qui résume parfaitement l'histoire d'une partie de sa vie, ou encore le tourmenté mais splendide "I Hear The Bells". Sur des morceaux comme "Sunken-Eyed Girl", dont le titre rappelle furieusement ceux de Soul Coughing, Mike Doughty retrouve le phrasé fluide qu'on lui connaît tout en l'accompagnant par une solide orchestration folk-rock.

Au final, plus le disque avance, et passée la surprise d'entendre Mike le revenant avec cette musique aux nouvelles sonorités, et plus l'on retrouve ses talents de compositions qui avaient fait le succès de Soul Coughing, l'habillage jazzy et techno en moins. Bref, Mike Doughty s'est racheté une conduite, moins destroy, moins sexy, mais tellement plus personnelle et touchante. Un nouveau départ que viendront confirmer les disques qui suivront ce Haughty Melodic de haute volée.


Parfait   17/20
par Adishatz


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
221 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus