One Day As A Lion

One Day As A Lion

One Day As A Lion

 Label :     Anti 
 Sortie :    mardi 22 juillet 2008 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

Il aura fallu finalement attendre la reformation de RATM pour voir un autre projet de Zack De la Rocha aboutir. En effet, après avoir attendu près de 8 ans (en vain) son fameux album solo hip-hop, c'est finalement sous la forme d'un groupe que le monsieur refait parler de lui. En soit, c'était donc un petit évènement même si cette sortie s'est faite assez discrète.

Tout d'abord, rappelons que One Day As A Lion c'est, on l'a dit, Zack De La Rocha qui officie au chant et au clavier, accompagné seulement par Jon Theodore (un temps membre de The Mars Volta) derrière les fûts. Et sinon ça sonne comment ? Première constatation, De La Rocha débite son flow habituel, pas de surprise ici, il est toujours reconnaissable entre 1000. Le son ensuite, assez garage (notamment la batterie), est assez particulier et il faut un certains temps pour s'y faire. Malgré le fait qu'ils ne soient que deux à jouer, le rendu est plutôt dense (la batterie prend beaucoup de place). D'ailleurs, il n'y a beau y avoir que 5 titres sur le disque, on n'en fait pas le tour facilement. De nombreuses écoutes s'avèrent nécessaires pour assimiler l'ensemble, et ce d'autant plus que les structures des morceaux ne sont pas conventionnelles.
Si certains ont vite jugé One Day As A Lion comme un RATM sans Tom Morello et en moins bien, je pense pourtant que ce projet mérite mieux. A vrai dire, écoute après écoute, on se rend compte du travail effectué et d'une certaine richesse des compositions, insoupçonnée au premier abord. Certes, il manque peut être LE titre qui tue mais cet EP a au moins le mérite d'être homogène et de proposer sont lot de moments forts (la fin de "Last Letter" par exemple).

Si pour l'instant on ne sait pas ce qu'il adviendra de ce duo, on peut dire que ce premier effort est plutôt réussi pour le peu qu'on prenne la peine de lui accorder suffisamment d'attention. 5 titres très rock, bruyants, pas vraiment sombres, mais sûrement pas gais non plus, et au final suffisamment différents du répertoire de Rage pour justifier l'existence de ce side-project. Un projet à surveiller si toutefois il devait y avoir une suite.


Bon   15/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
186 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques