Nine Horses

Snow Borne Sorrow

Snow Borne Sorrow

 Label :     Samadhisound 
 Sortie :    lundi 24 octobre 2005 
 Format :  Album / CD   

Après les expérimentations bruitistes de Blemish en solo, David Sylvian revient à travers la fondation d'un groupe tout neuf, composé de musiciens avec lesquels il avait collaboré auparavant. N'étant à la base que très peu au courant de l'existence de ce monsieur, je me suis jeté dans cet album libre de tout à-priori, n'ayant même une vague idée de ce à quoi je devais m'attendre. Grand bien m'en a pris.

Cet univers est doux, mais pas toujours. C'est d'abord cette impression suave donnée par la voix de Sylvian qui s'impose lors de l'ouverture de "Wonderful World", morceau tout bonnement splendide dans sa simplicité et son évidence, qui donnera le ton de l'ensemble du disque : lent, terriblement bien produit, et bénéficiant d'un évident souci du détail.
On se retrouve ici face à un mélange de jazz et d'électro, joué tout en finesse sur des ambiances tantôt aériennes, tantôt lourdes et raccrochées au sol par des beats électro assez déstabilisants. Pourtant, c'est sans un doute un des disques que je mettrais le plus volontiers dans mon lecteur lorsqu'il est besoin de me détendre.
Stina Nordenstam vient de temps en temps poser sa voix très légère à côté de celle de Sylvian, créant une opposition franchement agréable à entendre. L'ensemble est néanmoins très chargé dans le sens où il prendra un certain temps à être assimilé, mais l'effort vaut le coup, vu la qualité des compositions, des sons et finalement de la musique qui en résulte.

On est là face à un grand disque. Sans prétention. Naturellement grand.


Excellent !   18/20
par Gnrf


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
229 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?