Luke Temple

Snowbeast

Snowbeast

 Label :     Mill Pond 
 Sortie :    mardi 21 août 2007 
 Format :  Album / CD   

Sufjan Stevens et Ben Gibbard sont tous deux d'avis que Luke Temple possède l'une des plus belles voix de la scène alternative. Et c'est sans compter les fréquentes comparaisons avec celle de Jeff Buckley, rien de moins. Une voix qui se brise facilement sous le poids de l'émotion, à la fois coupante et transcendante. C'est ce timbre fragile qui nous guide au travers des sonorités pop sophistiquées et complexes, mais en même temps si limpides, que nous offre Snowbeast, le deuxième album du jeune américain.

Post-pop, électro/folk, pop de chambre? Difficile de confiner l'univers futuriste de Temple à un style défini. Il faut extrapoler les styles existants, affiner les nuances, si bien qu'on lui concèdera qu'il n'appartient à aucun courant, qu'il possède son propre langage musical qui prend vie par les images qu'il éveille. Enregistré sur un 8 pistes à bandes dans son appartement à Brooklyn, Snowbeast est timide et outrageusement intimiste avec ses 12 compositions qui sont en quelque sorte des confessions poétiques.

Un banjo doux et étincelant, un synthétiseur analogique aussi discret que surprenant, des percussions bigarrées et imprévisibles, des mélodies riches et aérées. Pour pratiquer la position fœtale ou pour siéger devant un ciel étoilé, Snowbeast est un album de pénombre irrésistible et déroutant.


Excellent !   18/20
par Elephantboy


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
278 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?