Lack

Saturate Every Atom

Saturate Every Atom

 Label :     Playrecord 
 Sortie :    mercredi 05 mars 2008 
 Format :  Album / CD   

Les scandinaves punks-dans-l'âme, on connait (Refused, Breach, Jr Ewing). Alors, il n'est pas surprenant de savoir que Lack furent en tant que Danois, dans un premier temps, comparés à leurs illustres voisins.

Seulement, le groupe a grandi et s'est forgé un son. Le cri a laissé sa place à un chant maniéré pas très loin d'un Joe Haege (31 knots). Et l'instrumentation s'épure pour ressembler au mix idéal entre un esprit punk spontané et un jeu épuré à la Shellac. Pour situer: un batteur au groove assuré, un bassiste au jeu cradingue à souhait et un guitariste alternant arpèges entêtants et riffs rock'n'roll.

Si la recette reste globalement la même tout au long de Saturate Every Atom, Lack parvient à faire varier les ambiances, alterne les rythmes, varie ses mélodies vocales... Sans passer du coq à l'âne, l'ennui et le pur sentiment de déjà vu ne sont jamais de la partie.

Carré et efficace, le groupe montre sa maitrise dans l'art de composer des ritournelles pop/noise-rock/punk idéales (le tubesque "Bambing The Moon", "Watchmen" et à peu près toutes les chansons du disque). Aussi, les formats restent extrêmement courts: toutes les chansons restent sous la barre des 3 minutes (rectification: "Coninuum" dure 3'08...).

Lack fournit donc un album qui conviendra aussi bien aux amateurs de la scène noise des années 90 (Shellac) qu'aux amateurs de punk délicats (à la Fugazi); voire aux adeptes de power-pop (Nada Surf). Je ne sais pas si ce disque fera saturer tous vos atomes, mais en tout cas il groove, et c'est bien ce qu'on demande à un groupe de rock, après tout!


Sympa   14/20
par Drazorback


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
178 invités et 3 membres
R.i.p Auckward
Dale
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?