Cortney Tidwell

Don't Let Stars Keep Us Tangled Up

Don't Let Stars Keep Us Tangled Up

 Label :     Ever 
 Sortie :    lundi 10 juillet 2006 
 Format :  Album / CD   

Fermez les yeux. Si je vous dis mélodies intimistes de guitare sèche timidement proposées à vos oreilles, si je vous dis chants fragiles et planants, et si vous pensez alors à Mazzy Star ou Hope Sandoval, c'est alors clairement la preuve que vous n'avez pas encore eu l'occasion d'étudier le cas Cortney Tidwell.

Miraculeusement libérée de ses origines musicales aux airs country-folk, cette jeune Américaine native de Nashville aura, en l'espace de quelques mois, réussi à former son petit cocon dans le monde de la musique indé., dans un premier temps avec quelques petits EP très prometteurs, témoins d'une poignée de compositions d'exceptions (dont l'excellent "Drink Up"), et puis finalement grâce à ce premier album inscrit dans la même lignée de ses précédents travaux. On y retrouve fidèlement le même esprit de légèreté, la même signature intimiste, et le caractère doux, posé et féminin, à quelques nouveautés audacieuses près, des tout premiers essais. C'est en effet cela qui se veut réconfortant : sentir être confronté à quelque chose d'éternellement familier, mais pas sans surprise pour autant. Ce premier album fait ainsi augure de balade sur sentier connu, mais en une saison encore jamais rencontrée. Bien décidée à faire décoller sa pop-folk en apparence très banale, Cortney usera donc sur ce disque de quelques stratagèmes ambitieux pour tenter de donner à sa musique ce brin de magie et d'authenticité tant recherché par tout mélomane qui se respecte. Mélodies avenantes ornées d'arrangements subtils et décisifs, messagers de textes virevoltants entre philosophies ("Society") et autres sentiments bien plus communs ("Don't Let Stars Keep Us Tangled Up", "Our Time"), la musique de ce premier album détient quelque chose de frais et vivifiant, et étonne sur tout le long sans même prendre en traître. Un timbre en apparence commun, mais néanmoins précurseur d'un bon nombre d'idées alléchantes.

Don't Let Stars Keep Us Tangled Up est donc un disque qui tient en haleine, qui communique quelques semblants de nouveaux, mais qui manque malheureusement un peu d'endurance, car peine à rester cohérent jusqu'aux toutes dernières minutes. Mais un problème de manque de souffle qui risque bien de rester la seule petite chose vraiment répréhensible à cette première galette très réussie. La suite sera donc, très classiquement, décisive.


Très bon   16/20
par TheWayYouSmiled


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
115 invités et 2 membres
NicoTag
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?