Hollywood Porn Stars

Satellites

Satellites

 Label :     Naïve 
 Sortie :    mardi 28 août 2007 
 Format :  Album / CD   

C'est un fait, la Belgique est très prolifique en terme de rock et foisonne de bons groupes (que nous jaloux de français, crevons d'envie d'avoir).
Il y a les déjà confirmés – dEUS, Ghinzu, Mud Flow pour ne citer qu'eux – et puis les prometteurs.
C'est dans cette catégorie que l'on peut d'ailleurs ranger les Hollywood Porn Stars. Auteurs d'un premier essai ambitieux, nerveux et alléchant, c'est non sans une certaine fébrilité que j'attendais la livraison de ce deuxième effort.
Pourtant c'est très rapidement que la fièvre est retombée. La surprise d'abord m'a assailli. Diantre... auraient-ils abusé de substances non illicites telles la camomille ou la verveine, ce qui expliquerait comment dire, cette impression de "mou du genou" qui se dégage de Satellites.
Car, c'est un constat avéré, ce qui faisait la force de Year Of The Tiger a sur ce disque en grande partie disparu. Bien sûr, il reste quelques morceaux de la trempe du susnommé mais c'est insuffisant pour en conclure que le passage du second opus est un succès ....
Pourquoi ? Tout simplement parce que changer de ton et adoucir son rock pour le transformer en pop peut-être un choix respectable, mais cette évolution laisse ici comme un goût d'inachevé de manque d'inspiration.
C'est hélas trop commun, il manque ce petit plus qui fait la différence, ce dont ce groupe laissait augurer au vu de ces prestations scéniques impeccables et gratifiantes pour chaque titre joué live.
Cette frustration bien compréhensive ne doit tout de même pas entacher définitivement ce Satellites dont l'homogénéité globale et son sens certain de la mélodie, qui suffisent et permettent aux morceaux de s'imprimer en vous au bout de quelques écoutes en feront un album qui sans rester dans la mémoire collective comme un grand classique de l'année 2007 trouvera sans doute un public plus sensible...
Assagis, les Hollywood Porn Stars ? Ou s'agit-il simplement d'une stratégie plus commerciale ?
Vous me direz avec un nom pareil et un "Sinatra" pour chanteur, la route vers les States semble toute tracée. Plus facile à dire qu'à faire...


Sympa   14/20
par Chacal


  En écoute : https://hollywoodpornstars.bandcamp.com/album/satellites


 Moyenne 15.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 10 janvier 2009 à 16 h 23

Hollywood Porn Stars... J'ai eu d'abord du mal à croire que j'allais accrocher. Le nom est pourtant très... aguichant, prometteur, spécial. Je ne remercierai jamais assez cet ami qui m'avait dit : "ouah, tu ne connais pas The Subways, Girls in Hawaii, Hollywood Porn Stars ???" Les quoi ???
Bon, les deux autres groupes je connaissais mais les quoi ??? D'où ils viennent ? Que font-ils à part des films douteux ? Il décide de me prêter les deux albums qu'il avait en sa possession afin que je me fasse une idée.

J'attaque Satellites d'entrée de jeu (commencer par le plus récent permet d'éviter la déconvenue quand le sublime suit le moyen (Ride par exemple)). J'ai rarement été aussi emballé par un groupe chantant en anglais sans que ce soit sa langue maternelle (mis à part les Thugs).

Revue de détails :

1 - "Andy" : démarrage en douceur malgré quelques ratés
2 - "Islands" : le chef-d'oeuvre de ce disque à mon sens. Basses présentes à souhaits, guitare rythmique juste ce qu'il faut. De plus, pour une fois qu'un bridge m'intéresse ça change un peu. Bref, je peux l'écouter en boucle.
3 - "The Fugitive" : les claps donnent l'impression d'un "Close To Me" de The Cure ? Tant mieux j'adore mais la suite est punchy (111 BPM c'est bon pour une soirée dansante).
4 - "Crimes" : douce ballade tendre comme le titre le laisse entendre. Pourrait accompagner un dépeçage de ce cher Dexter...
5 - "Ben's Dead" : dans la bonne moyenne. Riffs de guitare sans saturations, refrain entraînant. On commence à prendre goût à ce genre de choses.
6 - "Young Girls" : étrange... J'aurais envie de dire que je passe mon tour mais j'arrive toujours à l'écouter (pas ma tasse de thé mais ça reste convenable). Pas mon morceau préféré...
7 - "Diamond" : excellent. Tout simple (surtout le refrain qui reste ancré et oblige à revenir sur le titre à la fin du disque (comme une épice nouvelle qui nous rappelle de bons souvenirs d'enfance)). A consommer sans modération.
8 - "Walking Cash Machine" : cf "Young Girls" (sentiment ambigu : bon, voire très bon, mais c'est pas le style que j'affectionne).
9 - "Perfect Storm" : porte bien son nom. Parfait sur toute la ligne.
10 - "I Want You" : début désespérant mais le morceau finit par s'inscrire grâce à chorus qui part à contresens. C'est en fait souvent le cas sur ce disque.
11 - "Calling The Ghosts" : un peu mou mais au départ mais rattrape bien le coup par la suite.
12 - "There's A God" : dernier extrait de ce LP qui est dans le ton (début difficile puis reprise en main).

Inutile de préciser que j'ai fait l'acquisition de ces merveilles (en plus d'un All On The S*X dispo exclusivement sur le Store US d'un vendeur de pommes reconverti dans l'électronique grand public).
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
406 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?