St Germain

Tourist

Tourist

 Label :     Blue Note 
 Sortie :    2000 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Troisième album de St Germain, "Tourist" est aussi celui de la consécration.
En effet, avec "Tourist" et ses 9 morceaux de trip-jazz à l'arrière-goût de house, St Germain a conquis un large public à travers le monde, grâce à son groove tranquille mais sûr, ses sons agréables mais recherchés, et ses compositions aussi légères qu'élémentaires.
Très agréable.


Très bon   16/20
par X_Shape104


 Moyenne 15.25/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 février 2005 à 01 h 13

Année 2000 : "Tourist" fait découvrir l'electro-jazz au grand public .

Acte hautement symbolique : Ludovic Navarre est signé sur le prestigieux label Blue Note. Après le jazz-groove (60's), le jazz-funk (70's), le jazz-rock (80's), le hip-hop jazz (90's), la rencontre de la musique electronique et du jazz est enfin considérée comme un véritable sous-genre du jazz.
Si le succès de l'album ne doit pas masquer les autres artistes précurseurs du style "nu-jazz" des années 90 (Erik Truffaz, Bugge Wesseltoft, les DJ du label Ninja Tune...), il est forcé de reconnaitre que l'album est tout simplement très bon et plus riche que son prédecesseur "Boulevard" (1995). Et donc pour ceux qui auraient échappé à "Tourist" (ce qui est difficile puisque les morceaux ont été utilisés maintes fois pour illustrer des pubs ou des reportages à la TV...) en voici un rapide aperçu.

Début de l"album, le fabuleux "Rose Rouge". Un morceau qui démarre sur une rythmique jazzy, combinée avec des boucles de piano, une ligne de contrebasse, une voix qui répète "I want you to get together"... et peu à peu, un rythme binaire 'house' s'immisce, provoquant un swing irrésistible !
Les cuivres sont de la partie aussi, et annoncent du coup la couleur de l'album : une osmose entre vrais musiciens et machines électros. "Rose Rouge" est devenu l'hymne du nu-jazz tant son indéniable feeling jazzy, remis au goût du jour, est impeccable.

Suivent "Montego Bay Spleen" un titre plutot "dub" sur lequel joue une guitare très chic et "So Flute" avec sa flûte funky, toute droit sortie d'un épisode de Starsky & Hutch, qui introduit un beat house hypnotique. Puis le morceau évolue vers un chorus endiablé du pianiste Alexandre Destrez.

"Land Of..." est le morceau qui sonne le plus ouvertement "Blue Note" (période années 60): un jazz groovy donc avec des jolis arrangements de cuivres.
Comme son nom l'indique, le cinquième titre "Latin Note", est un titre 'latin-house' avec ses touches de marimba, ses congas, son ambiance festive ensoleillée ...
Ensuite, c'est au tour de John Lee Hooker avec le son brut de sa guitare si reconnaissable, d'être à l'honneur dans "Sure Thing" . De la soul à la fois sensuelle et vraiment cool.

" Pont des Arts": un style deep house qui correpond plus aux premiers amours de Ludovic Navarre, donc un peu datée, mais néanmoins agréable avec son piano-electrique aux très bonnes vibes.
L'album se termine par deux morceaux langoureux: "La Goutte d' Or" (un hommage au quartier parisien ?!), aux sonorités plutôt africaines, et le sexy "What do you think about..."

"Tourist" séduit donc immédiatement et se laisse reécouter avec plaisir (malgré 2 ou 3 titres un peu longs...), et demeure une très bonne introduction au jazz et à l'electro pour les néophytes.
Déjà un classique...
Parfait   17/20



Posté le 04 septembre 2005 à 12 h 28

Voilà un disque que j'ai acheté peu après sa sortie, oublié pendant près de 2 ans ensuite avant de le réhabiliter un peu.
Ca commence très bien avec le meilleur titre "Rose Rouge", puis on a le droit à d'autre bon moment "Latin Note", "Pont Des Arts" mais aussi des titres auxquels j'accroche très peu: "Land Of", "La Goutte D'or". D'autres commencent bien mais se perdent en longueur (tous les titres font de 5 à 8 minutes): "So Flute" par exemple.
Un disque agréable, assez planant par moment, un moyen de sortir en douceur du rock. Recherché, raffiné mas inégal.
Pas mal   13/20



Posté le 23 octobre 2008 à 19 h 04

Ludovic Navarre, alias St Germain, est à l'origine un sportif. Victime d'un accident, il se consacre à la musique sur ordinateur, et fonde après plusieurs essai son nom de scène, avec lequel il sort Tourist en 2001 (chez Blue Note, eheh). Tourist : voilà la façon dont on écoute cette musique.
En effet, le disque travaille plus dans l'ambiance que dans le détail; ainsi la plupart des titres sont assez répétitifs et n'évoluent de façon significative que très rarement. Parmi les bons titres (car oui tous ne sont pas inoubliables) on peut citer "Rose Rouge", un morceau pour touriste pressé, "So Flute", très dansant avec une très belle progression, "Land of..." aux parties cuivres très sympathiques, "Sure Thing", qui semble mélanger le blues à de l'électro, et "Pont Des Arts", bande sonore d'une discothèque jazz.
À écouter, en voiture, en soirée, ou en touriste.
Bon   15/20







Recherche avancée
En ligne
319 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?