Thirteen Senses

The Invitation

The Invitation

 Label :     Vertigo 
 Sortie :    vendredi 24 septembre 2004 
 Format :  Album / CD   

Il y a des jours où la légèreté fait du bien, il y a des jours où une atmosphère policée et travaillée peut être très digeste et procurer un plaisir certain...n'est-ce pas ?
Pour ma part, n'étant pas très friand de Britpop sirupeuse, j'évite donc, dans ces rares moments de légèreté, de me colletiner un Coldplay ou un Travis qui vont vite me ramener à d'autres sentiments moins légers et me les briser menues. Non, lorsque j'en ai l'envie, je me penche tout simplement sur cet album gracieux qui nous accueille avec le fabuleux. "Into The Fire", classe et simplicité sont de mise avec le traditionnel piano-guitares-basse-batterie qui porte excellemment bien la voix sensible et romantique de Will South, que je considère comme une référence car il a le bon gout de ne pas trop en faire.
A l'instar de ses pairs, Thirteen Senses accorde une place prépondérante à la qualité des arrangements, ingrédients essentiels pour donner une identité au groupe et permettre à cette atmosphère si planante et nostalgique de prendre de l'ampleur, "Thru The Glass" est superbe, "Gone" est lancinante et fragile, l'ensemble de l'album comporte de belles envolées et des mélodies biens senties qui nous touchent presque instantanément dés lors qu'on y consent une oreille attentive.
Le seul regret vient peut être de ce léger manque de "je ne sais quoi" qui pourrait propulser le groupe sur la scène internationale mais après réflexion, c'est peut être ce côté-là qui le rend attachant et intéressant, Thirteen Senses est encore une groupe avec les défauts de ses qualités et vice versa, quelle importance du moment qu'il garde son identité et ne cherche pas à remplir les stades et nous balancer de la guimauve en supo auditif... suivez mon regard, ou souivez l'odeur ça ira plus vite!
Si je ne qualifie pas cet album de génial, il n'en reste pas moins qu'il figure parmi mes petits plaisirs musicaux secrets mais pas honteux, tout est question de sensibilité...la branlette je la laisse à ceux qui ne connaissent pas les petites douceurs et les gourmandises.

Oui cet album est une réelle invitation, une invitation à se laisser bercer lentement sans résister, avec un brin de nostalgie... quand tu nous tiens ( par le bout du...)?

Rock'n'roll (en douceur s'il vous plait !)


Très bon   16/20
par Interpolian


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
175 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?