Oxbow

The Narcotic Story

The Narcotic Story

 Label :     Hydra Head 
 Sortie :    lundi 04 juin 2007 
 Format :  Album / CD   

La musique d'Oxbow est plus qu'un simple hommage à la violence.

Les quatre de San Francisco loin d'être des débutants, nous font partager le monde complexe et torturé de l'énigmatique chanteur Eugene Robinson. The Narcotic Story est un concept-album qui nous plonge dans le monde terrible de "Franck", alter-égo imaginaire de Robinson. Cet album se veut le point de départ d'un véritable ensemble composé d'un album, d'un film et d'une bande-son.

Eugene Robinson est un personnage difficile à appréhender. fan de free-figthing, il est également passionné par la littérature américaine contemporaire. Tout ce mélange d'influences donne à son écriture une sensibilité et une intensité troublante. Robinson ne chante pas ses paroles, il les vit totalement. Techniquement parlant, Robinson possède ce que l'on appelle une Voix, capable d'évoquer une palette d'émotions comme l'apaisement ou le déchirement. Ainsi cette voix n'est pas sans rappeler celle de d'un certain Mike Patton.

La musique d'Oxbow sort du schéma classique vitesse/puissance pour créer une musique hybride. Le tempo lourd et les légères distorsions viennent côtoyer un piano glacial et des orchestrations plus timorées. Ainsi inutile de tourner le volume des amplis, Robinson s'occupe de tout et assène les coups avec ses hurlements maîtrisés. Pourtant face à cette force dévastatrice, on assiste à des pauses pastorales magnifiques comme dans "Frank's Frolic" ou dans "It's The Giving, Not The Taking".

Prenez le temps de bien écouter cet album. Il possède plusieurs degrés d'écoute, ce qui est propre aux plus grandes réussites.


Parfait   17/20
par Sadboysleep


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
291 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?