50 Foot Wave

Golden Ocean

Golden Ocean

 Label :     Reincarnate 
 Sortie :    mardi 08 mars 2005 
 Format :  Album / CD   

Attention cette femme a la rage et elle tient à nous le faire savoir. Cette femme ? Je veux parler de Kristin Hersh que l'on ne présente plus. Au sein de sa dernière formation, 50 Foot Wave, elle livre avec Golden Ocean un album qui n'a rien à voir avec un quelconque sentiment océanique. Au contraire, il s'agit d'un authentique brûlot punk-rock étourdissant qui renvoie les jeunots à leurs études des trois accords qui mettent tout le monde par terre. Sans doute lassée ou frustrée par ses aventures folks solitaires, la Dame nous revient ici avec des morceaux d'une violence démontrant que l'expérience et la longévité de sa carrière ne l'ont en rien apaisée.

Accompagnée de Rob Ahlers à la batterie et de Bernard Georges (ex compagnon de Throwing Muse) à la basse, lesquels forment tous deux une section rythmique implacable, Kristin Hersh démontre une fois de plus l'étendue de son talent à multiples facettes. Sur ce disque, sa voix éraillée fait merveille, et les riffs de sa guitare saturée distillent leur poison directement dans notre estomac. Dire de Golden Ocean qu'il s'agit d'un album énergique serait exact mais ne rendrait absolument pas compte de la hargne que dégagent ses onze morceaux, à commencer par l'énormissime "Clara Bow", star du cinéma muet au destin évidemment tragique, même si les paroles n'ont apparemment rien à voir avec elle. Les titres s'enchaînent les uns après les autres proposant des rythmes certes assez peu variés mais avec des mélodies taillées au cordeau et des plages de calme relatif entre des explosions dévastatrices. Les structures relativement classiques, parfois même relativement datés, des morceaux sont largement compensées par la martialité d'une interprétation n'acceptant aucun faux-semblant. Malgré un côté assez répétitif, les titres conservent toujours cette énergie que rien ne semble pouvoir arrêter. Et juste quand on pense que l'album finit par s'essouffler arrive enfin ce dernier titre magistral qui donne son titre au disque "Golden Ocean" qui ne nous laisse d'autre choix que d'appuyer sur la touche Repeat de notre chaîne.

Lorsque épuisé et rassasié de décibels, on décide enfin de calmer le jeu pour retrouver de plus saines occupations, les relents de colère et la vista du combo nous conduisent alors à un rêve, et si Josh Homme proposait une Desert Session à ce trio et à Kristin Hersh en particulier...


Bon   15/20
par Adishatz


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
128 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :