Chapterhouse

Sunburst

Sunburst

 Label :     Dedicated 
 Sortie :    lundi 22 octobre 1990 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Considérés jusque là comme des gamins précoces, c'est avec ce maxi que les membres de Chapterhouse allait faire preuve d'une maturité extraordinaire et bien au-delà de la moyenne. S'engouffrant dans une veine contemplative, voire quasi-mystique, le groupe franchit incontestablement un palier en même temps qu'il s'enfonce dans un voile opaque indéchiffrable. L'écriture est plus poussée, n'hésitant pas à prendre d'autres chemins dès qu'une brèche s'ouvre.
On sent ici que c'est la jeunesse qui prend le pouvoir, parfois de façon bancale, mais tellement chaotique. Un mélange de rêve éthéré, comme sur "Something More", qui sera produit par Robin Guthrie, ou de délire mégalomaniaque, comme sur "Satin Safe". A noter également la curieuse reprise de "Rain" des Beatles.
Avec "Feel The Same" et ses guitares électriques ultra saturées mais également élégantes, venant couvrir et noyer une petite mélodie géniale et hypnotique, Chapterhouse pousse au plus loin ses caprices de gosses à vouloir tout démonter et tout casser pour voir si ça bouge encore. Et miracle, l'ensemble tient toujours debout, et prend même des aspects de chanson dansante et jouissive au cours de laquelle il est bon se trémousser. Avec Chapterhouse, on remue la tête et les jambes, mais surtout la tête, qui avec tout ce tintamarre hypnotique, a tendance à s'évader hors de l'attraction terrestre.
Les choeurs de fantômes de "Satin safe" filent la chair de poule comme font frissonner de plaisir. Non seulement les voix sont légères, voire incompréhensibles, mais le rythme très terrien est propre à faire danser. Même si cela est entrecoupé d'assaut destructeur, comme si la chanson se déformait, fondait sous une lumière de supernova, on se laisse accrocher et emporter.
Bien loin dans un manège sans fin.


Bon   15/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
262 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused