Witch

Witch

Witch

 Label :     Tee Pee 
 Sortie :    mardi 07 mars 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Side project du stakhanoviste Jay Mascis et de deux membres de Feathers, Witch porte très bien son nom. En effet, à l'écoute de ce premier album éponyme, on a vraiment l'impression d'assister à un colloque de sorcières. Le groupe s'inscrit dans une mouvance stoner très inspirée des années 70 (décidément c'est la mode) et pose des ambiances embrumées et gorgées de magie.

Dès que le disque commence, l'atmosphère s'assombrit, les ombres s'allongent et des frissons nous parcourent le corps. Le son acide et venimeux des guitares, la batterie basique et martiale de Jay Mascis et la voix envoutante de Kyle Thomas posent une ambiance païenne. Les mélodies folks et les lignes de chant tissent par là-dessus de tourbillonnantes mélopées complètement hypnotiques. Une fois le pied posé sur ce terrain ésotérique, le groupe nous embarque dans un tourbillon dans lequel notre esprit sera balancé et retourné dans tous les sens.

Witch à l'art de créer des riffs malicieux et possédés ("Seer", "Black Saint") ou des mélodies moyenâgeuses ("Changing", "Hand Of Glory"). Leurs morceaux peignent des scènes dignes des meilleurs films de la Hammer. Ce groupe de sorciers nous envoûte par des choeurs de voix lancinantes et désabusées ("Rip Van Winkle"). Impossible de résister au charme de ces morceaux finalement assez simples mais dotés d'un feeling hors du commun et réellement inédit. Les déstructurations et les solos endiablés font également partie des artifices utilisés par les musiciens pour installer cette ambiance. En effet de grosses ruptures viennent parfois glacer d'un coup ou au contraire redonner de l'adrénaline aux titres. Ceux-ci n'en sont que plus intéressants et jamais la lassitude ne vient guetter l'auditeur complètement possédé. Des toiles de larsens lancinants sont également utilisées pour représenter les esprits malins libérés par cette musique diabolique. A l'écoute de "Soul Of Fire", on est par exemple complètement cerné par des hordes de fantômes qui tourbillonnent autour de notre corps vidé de son âme par ce groupe démoniaque...
L'album se termine de bien belle manière par la magnifique ballade "Isadora". Guitare sèche et voix plus que jamais envoûtante, Witch semble nous abandonner là, vidé de notre esprit. Mais une dernière gorgée de riffs électriques et plaintifs nous réveille afin de regagner notre état d'esprit initial. Jusqu'à la prochaine écoute...

Ce premier album du groupe est un excellent disque. Véritable coup d'éclat au milieu d'une scène stoner qui a du mal à se renouveler, il montre la voie aux autres groupes : pas besoin de démonstration technique fulgurante mais juste d'une bonne dose de feeling afin d'installer des ambiances bien spéciales. Et à ce jeu là Witch parvient haut la main à son but.


Excellent !   18/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
152 invités et 2 membres
Santiagoo
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?