Spiritual Beggars

Mantra III

Mantra III

 Label :     Music For Nations 
 Sortie :    1998 
 Format :  Album / CD   

Avec ses suédois attendez-vous à en prendre plein la figure.
Maniant leur guitare avec autant de délicatesse que des bûcherons, ces gars-là ne font pas dans le détail et dévaste tout sur leur passage, en oubliant soigneusement de régler leur ampli sur 'son clair'. Volontiers casse coup et casse-gueule, Mantra III attrape par en bas et ne les lâche guère.
Le duo d'ouverture "Nomage To The Betrayed"/"Monster Astronauts" assome d'entrée, avant qu'un monumental "Euphoria", ses breaks d'anthologie, son clavier, ses violons et son riff gras aussi surpuissant qu'un bulldozer n'enfonce les bottes sur un ventre déjà bien écrasé, et à terre qui plus est.
Ensuite, on n'a plus qu'à se recroqueviller et attendre que ça passe. Passage à tabac, démolissage en règle, coup de pied répété, Spiritual Beggars ne laisse guère le temps de respirer. A peine si le sublimement kitch "Bad Karma" ou le rock n'rollien "Cosmic Romance" tempèrent les propos. Autrement on a à faire, au choix : soit à du martelage heavy rock,à l'instar de "Lack Of Prozac" (tout un programme...), soit à de l'acharnement stoner, avec délire psychédélique intégré ("Inside Charmer"), bref que du très lourd, du bien lourd.
Et pour finir ce carnage, rien ne vaut le phénoménal tour de force que représentent les huit minutes de "Mushroom Tea Girl", son riff addictif et son break planant de toute beauté, qui a tôt fait d'achever l'auditeur et de le laisser là, agonisant, ventre à terre et dents cassées, se tenant les côtes ecchymosées de douleur...
Que c'était bon !


Sympa   14/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
462 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?