Ink And Dagger

Ink And Dagger

Ink And Dagger

 Label :     New American Dream 
 Sortie :    mardi 21 mars 2000 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

A l'instar de Cave-In, Ink And Dagger a su brouiller les pistes, incorporant du psychédélisme et du shoegaze dans son post-hardcore, durant sa carrière... Trop courte fut-elle (de 1996 à 1999) comme la vie de son chanteur Sean Mc Cabe retrouvé mort dans une chambre d'un motel de l'Indiana, à l'âge de 27 ans, peu avant la sortie de ce troisième et dernier album éponyme du groupe, le plus abouti.

En effet, c'est véritablement à travers cet opus que les Philadelphiens passent la vitesse supérieure en cassant les normes du post hardcore et notre petite routine du même coup. Ainsi, Ink And Dagger peut ressembler à un cocktail pétillant unique mélangeant Refused (pour le côté assez agressif et théâtral), My Bloody Valentine (pour l'aspect onirique et poétique) et Pink Floyd (pour les trips psychés expérimentaux).

Assez déroutant donc mais vraiment jouissif. Cela donne de très bons titres, qui sortent des sentiers battus, comme "She Came Crashing" cousin germain du "New Noise" de Refused, "Sweet Relief Of Revenge" au final floydien, "The Lines Of Lies", "Creature Like Us" et "Facedremer".


Parfait   17/20
par Desert Driver


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
574 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...