Statistics

Leave Your Name

Leave Your Name

 Label :     Jade Tree 
 Sortie :    mardi 20 janvier 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Après un premier 5 titres prometteur en 2003, c'est avec Leave Your Name que ce projet solo laisse découvrir son univers personnel et travaillé. Statistics c'est donc avant tout un cerveau, celui du bidouilleur Denver Dalley, créant un monde hybride entre rock simpliste remplit d'émotion et electro ambiant parfois très kitsch. On pense tour à tour à Bedhead (la voix et ses mélodies, le son clean) pour la tristesse, à Taking Back Sunday (surtout sur "Hours Seemed Like Days") pour le soleil ; puis à The Gathering pour certains traitements electro des morceaux, tel l'instrumental "Mr Nathan" puissant et tendu sans être obscur pour autant.
C'est sur le caractéristique "Sing A Song" que s'ouvre le bal, à travers une atmosphère electro brumeuse sur laquelle la voix pudique de Dally se greffe, avant de lâcher les instruments organiques que sont la basse et la batterie. C'est au refrain que l'on découvre véritablement que Statistics fait du rock, lorsque l'explosion de guitares vient porter un chant plaintif et entêtant. L'enrobage de claviers sur le titre et les bruits ambiants, ici fondu dans une plage d'outro nommée "Leave Your Name", vont vite devenir une marque de fabrique agissante et profitable au style de Statistics. Les morceaux tireront même leur charme de cette application presque ringuarde ("A Number, Not A Name", très synthétique).
On s'apercevra rapidement que Dalley va droit au but, ne s'attarde pas dans une exploitation de l'efficacité de ses mélodies : peu de chansons pour 11 plages, aux formats brefs (moins de deux minutes pour "Accomplishment", un petit plaisir d'ambiance), des arrangement au plus simples comme sur le lo-fi "2 AM", et un chant toujours discret et furtif. Et même si les thèmse sont linéaires ("Circular Memories", seul morceau de plus de 3 minutes), il n'en deviennent jamais longs et ennuyeux. Dans toute cette avalanche d'ambiances et de plénitude, Dalley n'oublie pas de laisser un titre énergique, à la limite de l'emo, pour soutenir l'efficacité rock du premier morceau. C'est ainsi que la préférence s'étalera sur "Reminisce", morceau soutenu à la structure calme puis explosive, puis de nouveau calme, etc... dont la vertu est estimable au point qu'il n'a même pas besoin de durer et de s'encombrer d'un refrain.

Leave Your Name est une œuvre expérimentale timide mais incontestablement jolie et fraîche.


Sympa   14/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
136 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus