Will Haven

El Diablo

El Diablo

 Label :     Crisis 
 Sortie :    vendredi 14 novembre 1997 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Premier album pour ce groupe californien de "sludgecore", c'est-à-dire de post-hardcore.
Effectivement, le style de Will Haven est déviant, c'est pas vraiment du hardcore, c'est pas vraiment du post-rock, c'est entre les deux, d'où le terme "sludge" qui signifie boueux-vaseux.
Ceci dit, cet album est plutôt une bombe.
Je les ai rencontrés pour la première fois en 1997 en première partie de Deftones, et Will Haven a tout de suite une énorme personnalité. Il y a un avant Will Haven, et un après.
Enfin un groupe original qui met tout de suite tout le monde d'accord. Proche des atmosphères apocalyptiques de Neurosis, avec des sonorités à rendre jaloux Trent Reznor, ce 10 titres est une rafle d'émotions et d'aggressivité. Le chanteur Grady Avenell a réellement une voix profonde, criarde qui ne laisse pas insensible. La basse, énorme, vous entraîne dans un univers sombre, lugubre mais terriblement efficace (écoutez les intros de "Stick Up Kid" et de "Climbing Out This Bottle").
Le titre "I've Seen My Fate" rivalise avec les meilleurs morceaux de hardcore mélodique jamais écrits, on pense au titre "Bored" de Deftones, "Wake Up" de Rage Against The Machine ou le "Blind" de Korn.
La barre est très haute avec ces Californiens.
Ce premier album est tout simplement un must.


Parfait   17/20
par Andybell


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
130 invités et 1 membre :
McGeoch
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus