Guapo

Black Oni

Black Oni

 Label :     Ipecac 
 Sortie :    mardi 08 mars 2005 
 Format :  Album / CD   

Très bonne surprise que cette nouvelle trouvaille de Mike Patton pour son label Ipecac. Guapo réussit là où beaucoup ont échoué avant lui : faire un disque de rock progressif original, où l'absence de verbe donne du corps au récit, engagé ici avec ambition en une seule chanson découpée en cinq actes passionnants.

Comme toujours dans ce genre de musique, la tendance à l'intellectualisation des propos est de mise. On s'amuse à chercher où les artistes veulent nous emmener, sous quelle forme, avec quels artifices musicaux. Erreur. Guapo semble, tout du long de Black Oni, ne rechercher qu'une chose : le beau. Et c'est bien l'ultime raison de la création musicale. Ils l'ont compris et nous le font savoir avec talent pendant près de 45 minutes hypnotiques.

Le fonctionnement de Black Oni part de l'assemblage, du collage même parfois, de multiples petites structures complexes, répétées au fil du temps en incorporant un thème nouveau, une petite variation, un détail, qui permettra au morceau de monter en puissance vers des 'climax puis stop'. Cette formule assez répandue dans le rock progressif des années 70 avait tendance à disparaître et c'était bien dommage. Dans le 'climax puis stop', le temps de silence accordé à l'auditeur après chaque item mélodique fait partie du morceau ... Un soupir général pour l'ensemble des musicien qui donne cette impression d'apesanteur si étrange et si géniale, qui permet de repartir en étant conquis. Guapo n'en abuse pas, et le découpage arbitraire en 5 phases de Black Oni permet de moins ressentir ces coupures. Mais écouté d'une traite et sans temps mort, elles sont l'essence du voyage musical qu'on nous propose, qu'elles soient suivies d'un riff engagé ou d'un longue plage de transe comme le propose l'ensemble de la "Black Oni IV", si on peut appeler la quatrième partie du disque ainsi.

Entre les boucles, les effets de piano, de guitares ou de mellotron, Guapo réussit un disque assez remarquable, qui parvient à se figer inexorablement dans un coin de notre cerveau, là où les sons et les mélodies ne font plus qu'un.


Parfait   17/20
par Sinoc


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
120 invités et 2 membres
R.i.p Auckward
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?