The Raconteurs

Broken Boy Soldiers

Broken Boy Soldiers

 Label :     XL 
 Sortie :    mardi 16 mai 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The Raconteurs ou comme tout le monde le sait la rencontre entre Brendan Benson et Jack White. Je n'attendais pas grand chose de cet album. Et heureusement car il n'apporte rien d'autre que la preuve que Jack White ne sait pas chanter et que sa musique est complètement inutile. Présenté comme la réponse de Detroit au grunge de Seattle, plus prétentieux tu meurs, c'est de nouveau dans la veine 'je fais croire que j'invente tout alors que j'aurais déjà été considéré comme réac' dans les années 70'.
Le plus simple c'est encore de détailler titres par titres.
"Steady Has She Goes" : le tube annoncé. Assez accrocheur, 3 accords bien balancés mais rien de phénoménal. Un inédit des White Stripes ?
"Hands" : le meilleur titre. Ballade bien sympa avec une mélodie bien changeante. Un bon titre de rock'n'roll.
"Broken Boy Soldier" la chanson qui donne son titre à l'album. Bienvenue chez Led Zeppelin. Tiens il y a des percussions et des claviers qui essayent de retranscrire une ambiance orientale. Qui essayent j'ai dit, c'est raté pas très cohérent. Et cette voix putain mais faites le taire ! Et on n'en est qu'à la troisième chanson. Le supplice ne fait que commencer.
"Intimate Secretary". Chouette ambiance musicale. Un titre qui tient la route. Il faut le signaler, il y en a quelques un quand même.
"Together" un slow façon Beatles. Le slow de l'été ? Une superposition des deux voix qui n'est pas désagréable mais à écouter avec plus que modération, deux ou trois écoutes et pas plus.
"Level". Ambiance Groovy et soul cette fois. Au secours !!! On en regretterait quand il joue du rock.
"Store Bought Bones " ambiance psyché et voix toujours aussi horripilante. On note l'arrivée des synthés qui ne sauveront rien. A mes yeux le pire titre et pourtant la concurrence est dure.
"Yellow Sun" c'est acoustique est pas désagréable. Un des titres que magnanime je vous conseille.
"Call It A day" le retour de la ballade psyché. Ça devient de la parodie. Mais qu'est ce que je fous à écouter ce disque ??
"Blue Veins" et le voyage dans le temps se fini avec un blues. La rythmique est bien foutue, on pourrait alors penser que ce titre serait à sauver du désastre. Mais non le chant gâche tout.

Dix titres, beaucoup d'influences différentes, mais au bout un résultat pitoyable . Ceux qui pensaient que Jack White pouvait faire autre chose qu'une vaste supercherie que sont les WS, sont désormais fixés.
Un freesbee de plus!!!


Sans intérêt   8/20
par Mozz


 Moyenne 12.25/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 23 juin 2006 à 11 h 39

Après l'aventure White Stripes, Jack White décide de faire comme tout le monde et de se trouver un bassiste et un ami songwriter... enfin !

Broken Boy Soldiers débute par un "Steady As She Goes" formaté mais doté d'une mélodie accrocheuse, parfait pour un premier single. Vient ensuite "Hands" avec un riff que Jack White a du piquer à Pete Townsend par vampirisme nocturne (non non, Pete n'est pas mort !), où se pose la douce voix du jeune et talentueux songwriter Brendan Benson et dont le refrain impressionne par sa créativité. S'enchaîne "Broken Boy Soldier", sympathique sans plus (mais très professionnelle donc pas de commentaires désobligeants...) puis "Intimate Secretary" avec quelques effets sonores de très bon goût et qui prouve que Benson et White devraient se marier au plus vite ! Pour calmer le jeu, "Together" arrive tout doucettement soigner nos oreilles de tout ce bruit, mais (par peur de ne pas être assez rock certainement...) débarquent avec leurs gros sabots "Level" et "Store Bought Bones" qui nous mettent une grosse claque rock ! "Yellow Sun" donne le sourire (riff déjà vu par contre) et "Call It A Day" est une très jolie ballade très mélodique (encore un coup de Benson !). Enfin, White qui mourait d'envie de redevenir une Stripes a fait son petit caprice et nous sort un blues basique mais très efficace, parfait pour clôturer un album.

En gros, Broken Boy Soldiers et un très grand cru et franchement moi j'en veut plus des albums comme ça ! Ah ça oui !
Très bon   16/20



Posté le 23 juin 2006 à 12 h 47

Comment être à ce point dégoûté par la voix de Jack White ? Parce qu'on est bien d'accord, Jack White a une sacrée voix. On peut être réticent par rapport à cet organe, mais de là à éprouver une telle haine, il y a un pas difficile à franchir.

Parce que ce groupe, c'est un super groupe. Les quatre comparses viennent de Detroit (ils vivent à Nashville, à l'heure ou j'écris ces lignes). Il y a tout d'abord Jack White, le talentueux frontman des estimés White Stripes. Il est naturellement le fer de lance du groupe, l'argument commercial et j'en passe, ce qui est bien normal. Mais ici, Jack White est avec trois amis. Le sous-estimé Brendan Benson, talentueux folk-singer dont l'écoute n'est pas fortuite, et Jack Lawrence et Patrick Keeler, base rythmique d'un très sympathique groupe de Cincinnati : The Greenhornes, qui, certes, ne sont guère impressionnants sur scène, mais sont tout de même doués techniquement.

Et l'alchimie marche. Jack White est un compositeur talentueux, on le sait depuis la glorieuse époque (révolue ?) des White Stripes. On sait aussi qu'il était alors limitée par la structure quelque peu "cheap" du groupe (un guitariste, une batteuse... nul doute que cela fait peu). Avec The Raconteurs, Jack White peut donner libre cours à son talent.
Cela donne un album réussi, très fort, et probablement plus intéressant et accessible qu'un album des White Stripes. The Raconteurs évolue dans un registre plus pop, et cela fait du bien.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 24 juillet 2006 à 10 h 43

Tiens donc, je pensais que les White Stripes étaient une des ultimes arnaques de la décennie en matière de rock mais visiblement Jack White en a encore sous la chaussette et en plus (chose que j'avais occulté !), il a des pôtes qui veulent eux aussi goûter aux joies du succès et croquer la pomme.
Je parie que l'affaire a du se faire comme suit (imaginez le téléphone qui sonne et la sœur de White qui répond):
-Drrriiinnnnggg !
-Allo ?
-Hey salut, je suis un pôte de Jack et j'ai besoin de pognon tu peux me le passer j'veux lui causer ?
-Ok, mais attends il donne un cours de chant au mec de Arcade fire ( aie) !
Jack White arrive et s'empare du combiné :
-Hello ici Jack White, qui veut gagner des millions ?
-Salut Jack c'est Brendan, dis moi j'ai besoin de thunes t'as pas un plan sans risques j'suis un peu raide en ce moment?
-Ben si, tu veux qu'on fasse un disque ensemble ? En ce moment les maisons de disques sont prêtes à signer n'importe quoi du moment que je foute ma gueule sur la pochette et que je participe au machin !
-Waouh génial Jack, je marche à fond dans le truc, on va se la raconter un max mec , y a des chances pour qu'on touche gros sur ce coup là !
-Attends tu me donnes une idée (il réfléchit), et si on appelait le projet The raconteurs ?
-Ouuuaaaaaiiis man, y a un "The" devant raconteurs ça va niquer sa race en plus un nom qui sonne Français ça fait classe !
-Ok Brendan, on se voit demain pour le contrat là j'suis emmerdé y a un type qui veut que je lui donne des cours de chant mais je sais pas chanter!

Après quelques répétitions, Jack White, sa voix de pucelle et ses potes enregistrent "Broken boy soldiers", assurés qu'au moins deux de leur titres soient diffusés sur les ondes, ce qui est largement envisageable tant le disque est dans la tradition des standarts pop rock destinés a remplir les bacs des disquaires et faire un tabac dans le petit monde étudiant.
Bon, à l'écoute de cet album on ne peut pas dire que tout soit foncièrement mauvais mais tout cela est bien plat et emprunté dans les deux sens du terme, chaque plage du disque nous renvoie à des choses déjà entendues (together, Yellow sun) et très honnêtement ce disque est vraiment pas terrible, mais pour ceux qui aiment la voix de Jack White (il y en a plein) cela devrait suffire amplement à leur bonheur !

Si on n'attrape pas des mouches avec du vinaigre, on peut au moins chopper quelques milliers de couillons et se faire un peu de blé !

Aux amateurs seulement !
A éviter   6/20







Recherche avancée
En ligne
165 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?