Katzenjammer Kabarett

Katzenjammer Kabarett

Katzenjammer Kabarett

 Label :     Subterfuge 
 Sortie :    mardi 02 mai 2006 
 Format :  Album / CD   

Le voilà enfin le premier vrai album des Katzenjammer Kabarett après pas mal de concerts dont une première partie des Dresden Dolls et après la diffusion gratuite d'un EP déjà très prometteur.

A la réception de cet album éponyme : deux belles surprises. Tout d'abord concernant l'objet disque, l'album est magnifique avec un packaging ‘écrin' vraiment soigné. Sur carton glacé, on découvre de beaux montages photos : mélange de coupures de journaux et de graphismes style art déco. Il y a également un livret de 8 pages tout aussi raffiné où l'on prend plaisir à rechercher quelques extraits des paroles mis en page de fort belle manière. Je tenais à le souligner tant il devient rare de mettre de la qualité jusque dans l'emballage. Tout ceci dénote d'une grande sensibilité artistique du groupe qu'on retrouve jusque dans les moindres détails de leurs réalisations (je vous engage d'ailleurs à aller faire un tour sur le site du groupe).
Seconde surprise, pour les connaisseurs des morceaux proposés sur le site du groupe depuis quelques mois, cet album n'est pas la démo existante à laquelle s'ajouteraient deux trois nouveaux titres mais bel et bien un tout nouvel album complètement remanié. Bien entendu on retrouve la plupart des morceaux déjà présentés mais ceux-ci ont été réorchestrés et réenregistrés avec en plus quelques inédits.

Les Katzenjammer Kabarett nous proposent là 14 morceaux à l'ambiance post punk cabaret. Les compositions de Klischee oscillent entre un punk rock aux airs gothiques, une new-wave à l'accent baroque, un glam rock tendance death cabaret ou un noisy rock mêlé à des samples angoissants et quelques touches electro. Tout cela pour dire à quel point ces morceaux sont riches et ne doivent pas être réduits simplement à une œuvre de death rock cabaret strictu sensu.
On retient surtout des lignes de basse dignes des meilleurs morceaux de cold wave, des mélodies au clavier absolument envoûtantes et terrifiantes ("Geminy Girly Song", "Genuine, A Fantastic Revue", "The Crowd Around" ), de puissantes impulsions de guitares et de percussions noisy rock par exemple sur "Three Sketches" ou encore "Bal manekinow".

Herr Katz et M. Guillotine (Ah ! Mais quels noms de scène magnifiques !) signent des textes aux histoires étranges, morbides où il est question de disparitions, de sang, de visions cauchemardesques, de poupées cassées... mais le tout chanté de façon tout à fait enjoué. Malgré des textes plutôt sombres, on ne tombe jamais dans une interprétation pathétique et larmoyante mais plutôt dans le récit de ce qui pourrait une longue histoire (d'ailleurs suggéré par la construction même de l'album de l' "Intro" jusqu'à l'outro "Le Procés")
Katzenjammer Kabaret n'aurait sans doute pas toute son originalité sans le chant particulier et la voix appuyée de la fabuleuse Marie Komplikated. Ses interprétations apportent énormément au réalisme des morceaux proposés. Nous ne sommes plus dans une simple situation d'écoute musicale mais carrément emportés dans un univers un peu inquiétant mais tellement passionnant fait de scènes que nous narre si chaleureusement Marie.

Katzenjammer Kabaret m'a fascinée dès la première écoute, ils proposent une œuvre originale, élégante et recherchée. C'est un travail de toute beauté dans un univers, il est vrai, que j'affectionne particulièrement et qui ne demande qu'à être écouté et vu sur scène.


Exceptionnel ! !   19/20
par Sfar


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
147 invités et 1 membre :
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :