Wolfmother

Wolfmother EP

Wolfmother EP

 Label :     Modular 
 Sortie :    lundi 11 octobre 2004 
 Format :  Maxi / CD   

En avant goût d'un véritable premier album, le Wolmother EP détient déjà tous les ingrédients de la formule des australiens.
Guitare baveuse, basse agitée, batterie maigrichonne mais efficace, orgue encrassé ; auxquels ont ajoute les nombreuses ombres impressionnantes de grands pédagogues rock d'antan : Robert Plant, Tony Iommi, John Entwhistle, Ritchie Blackmore, Jon Lord...
Sans ça, à part la couleur plagiat que prennent les influences du groupe noyés seventies sous leurs doigts, il n'y a pas grand chose à leur reprocher. Ce qu'ils font, ils le font très bien, même si bien que pomper leur inspiration se trouve d'ores et déjà des limites : les quatre titres de l'objet se retrouveront sur l'éponyme album presque deux années plus tard. M'enfin à y regarder de plus près, on a plutôt de quoi se taper le meilleur du long effort sans en affronter l'overdose, et c'est donc plus digeste (et entre nous, on préfère tous se taper du plagiat bien tiré que de l'original mal démoulé) : Le 'Led Against The Hendrix' "Dimension", le fameux "Woman" et son thème vicieusement classique (à noter que ces deux titres feront chacun un EP, donc à par pour les sous vraiment complètement inutile), le punk anglais "Apple Tree" et l'épique "The White Unicorn".
D'être sauver le rock n'a point besoin, et la musique de Wolfmother n'est guère plus qu'agréable à écouter. A suivre...


Correct   12/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
118 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?