The Flaming Lips

At War With The Mystics

At War With The Mystics

 Label :     Warner 
 Sortie :    lundi 03 avril 2006 
 Format :  Album / CD   

Onzième livraison des Flaming Lips, la bande du doux dingue Wayne Coyne, At War With The Mystics est jouissif de bout en bout. Il y a d'abord ce titre et son ambiguité: les Flaming Lips sont-ils en guerre avec ou contre les mystiques ? Réponse des intéressés: "on s'oppose au mysticisme, à la magie, au supernaturel quand ils servent à dissimuler la vérité. Mais les mystères, la pensée magique qu'on aime, c'est quand elle permet de voir la vérité: ceci est réel, mais cela cache quelque chose de merveilleux" .

Il y a aussi cette pochette, lipsienne au possible et qui n'a rien à envier à celle du précédent opus Yoshimi Battles The Pink Robot. Pas de doute on est bien dans l'univers du groupe d'Oklahoma !

Il y a surtout ces douze nouveaux morceaux qui prouvent qu'après plus de vingt ans de carrière les Flaming Lips sont toujours aussi inventifs, drôles, et mélodiquement surdoués. Et ça commence très fort avec la poilante "The Yeah Yeah Yeah Song" avec ses choeurs improbables. Le genre de morceau qui met le sourire aux lèvres pour toute la journée. Et tout l'album est de cette trempe : collisions d'ambiances comme sur "The Sound Of Failure / It's Dark...Is It Always This Dark??" qui commence par une mélodie mélancolique pour se transformer en une sorte de funk-pop béate, planante, irrésistible ; sons de clavier à la Ulysse 31; guitares psychées; ambiances enfumées comme sur l'instrumental "The Wizard Turns On"... La production est impeccable et agence tout ça à la perfection.

Depuis The Soft Bulletin - qui les a révélés - on sait que les Flaming Lips ont un goût prononcé pour les nouveaux sons (en témoigne Yoshimi, truffé de zigouigouis électros) et At War With The Mystics ne déroge pas à la règle. Mais comme d'habitude, ça ne vire pas au simple exercice de style du genre "hey mélangeons le Funkadelic, les Beach Boys et Queen et voyons ce que ça donne". La voix fragile et les mélodies de Wayne Coyne sont magnifiques et donnent toutes une âme à ces morceaux bizarres, dont seuls les Lips ont le secret. Personne ne sonne comme eux, personne ne sort ce genre de disque (qui oserait ce genre de claviers à la limite du bon goût ?) et c'est pour ça que ce groupe est essentiel.

Encore une réussite donc pour Wayne Coyne et ses acolytes. Décalé et pourtant pile dans l'époque sans être bêtement branchouille, At War With The Mystics est juste un disque de types qui osent s'amuser et expérimenter sans se prendre la tête et sans nous la prendre accessoirement.

Deux dates françaises sont prévues: une à Paris, l'autre à Bourges. Autant d'occasions de vivre une expérience unique avec ces gens forts sympathiques habillés parfois en lapin rose et dont le chanteur traverse la salle dans une bulle portée par les spectateurs...


Excellent !   18/20
par Ben kenobi


 Moyenne 17.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 12 juin 2006 à 14 h 35

En 2004 je découvre les Flotation Toy Warning et les critiques (souvent très bonnes) les comparent aux Flaming Lips ! A vrai dire, je déteste les comparaisons (souvent réductrices, elles dénigrent le talent du comparé). Mais bon, pour une fois je m'efforce d'écouter la comparaison, et là....
La claque ! chose rare, j'adhère dès la première écoute, "Yeah Yeah Yeah Song" me file la patate, "Free Radicals" me fait hérisser les poils de l'avant bras à la 1ère minute et 21ème seconde précisément ! Le 3ème titre me rend triste, le 4ème m'apaise... je poursuis, mes sens sont en éveil, je sens la pépite de l'album venir elle est là elle est proche, "Pompei Am Gotterdammerung" débarque, je plane.
Bon finalement j'accepte que l'on compare les FTW aux FL ça ne peut être que positif et pour une fois je trouve cela légitime.
Parfait   17/20



Posté le 02 février 2007 à 14 h 20

Honte à moi qui doutait de la grandeur de ce disque !
Les Flaming Lips nous sortent ce At War With The Mystics, une épopée grandiose entre fantastique et science-fiction. Sur cet album, la règle reste la même que sur les précédents: surprendre, innover. La pop psychédélique des Flaming Lips flirte avec le progressif, le funk et l'electro. Et comme d'habitude, le talentueux Dave Fridmann (Mercury Rev) est à la production.
Les deux premiers titres sont fort sympathiques, mais ce n'est qu'à partir de la troisième plage que les choses deviennent ENORMES, et hautement tripantes, atteignant leur apogée sur "Pompeii Am Götterdämmerung", titre tout simplement parfait.
Moi qui pensait qu'il n'y avait pas eu grand chose d'intéressant en cette année 2006, j'avais tort. At War With The Mystics est de loin l'album de cette année passée.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
135 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard