Shipping News

Save Everything

Save Everything

 Label :     Quarterstick 
 Sortie :    mardi 23 septembre 1997 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

C'est toujours passionnant de découvrir un groupe qui a déjà une histoire et même des histoires si on considère le parcours de chacun de ses membres. Ce fut le cas pour moi concernant Shipping News quand un ami eut l'ingénieuse idée de me faire écouter "Steerage" un des morceaux les plus spectaculaires de ce premier album Save Everything. Et même si je n'avais pas encore saisi l'importance de certains membres de ce groupe: les fameux Jeff Mueller et Jason Noble, l'écoute de ce morceau m'avait bluffée tant par l'atmosphère qui s'en dégage que par l'originalité de sa composition.
"Steerage", qui est le second morceau de l'album nous entraîne pour 10 minutes de dépaysement total. On va ainsi passer par des univers complètement différents: il débute de manière énergique avec une présence rythmique importante; une basse et une batterie qui mènent le morceau, mêlée à quelques accords de guitares, le tout souligné par le ‘chant' puissant de J. Mueller et ponctué de cris rendant l'atmosphère tendue et presque angoissante.
Puis, au bout de 3 minutes on passe à tout autre chose: un moment bien plus calme. La musique nerveuse du début fait place à quelques samples de bruits environnants (enregistrés sous un porche du Kentucky pendant le passage de la Kentucky Derby Pegasus Parade). Ensuite, la musique revient plus légère d'abord en fond sonore et reprend place au premier plan avec une ligne de basse hypnotique, le tout sur fond de ballade douce nous plongeant dans une belle quiétude. Le morceau se termine avec un retour de samples aussi divers que des bruits de cloches ou des grésillements. Le tout se mélange sans aucune pause avec des ruptures de rythme pour se terminer sur quelques sons de guitare et de basse et une batterie qui semble disparaître petit à petit.

La richesse de ce seul titre se retrouve tout au long de l'album où vont se succéder des morceaux complexes aux ambiances variées. "At A Venture / Le Phare Du Bout Du Monde", qui superpose des plages musicales un peu post-rock avec le délicat phrasé en français de Rachel Grimes, peut rappeler les morceaux les plus audacieux de Diabologum.

Dans les autres morceaux de l'album on retrouve pêle-mêle: les influences de Rodan dans la nervosité du jeu de guitare ou encore de longues plages mélancoliques dignes des meilleurs titres de Slint.

Il ressort de l'écoute intégrale de cet album une cohérence dans un voyage où le son reste omniprésent que ce soit sous la forme d'une musique douce ou furieuse ou encore de samples variés, le tout se succédant ou se mélangeant habilement.


Excellent !   18/20
par Sfar


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques