Set Fire To Flames

Sings Reign Rebuilder

Sings Reign Rebuilder

 Label :     Alien 8 
 Sortie :    mardi 09 octobre 2001 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Imaginez un instant.
Nous sommes dans cet endroit sans vie, sans calme et sans tempête, situés dans un territoire inconnu, vierge de tout, couvert de suie, de déchets, bref, nous y sommes déjà.
Une ligne droite heurtée avec frénésie par des bruits destructurés, s'entremélant avec des percus sombres, sans âme, si vivantes...
Une guitare, pas d'accords, juste des cordes habilement frappées, tirées, étirées, pour donner à cette ligne droite l'aspect d'une vague énervée.
Rien ne ressemble à cela.
Une pochette des plus sombres, des plus classieuses. La ligne droite est magnifique, obscure. Elle s'éclaircit. Des bruits de ville, de pas, de portes, l'homme est donc déjà passé par là.
Ce n'est d'ailleurs plus une ligne, c'est une courbe exponentielle, mettant à l'épreuve l'oreille, le goût, le corps tout entier.
Ca y est, on y voit la vie. Nous en sommes à la 3ème écoute, on se dit que le disque est dans la chaîne pour un petit moment encore. On a le sourire. On se surprend même à secouer la tête. Comment auraient-on pu imaginer en arriver là lorsqu'on repense au paysage désolé que nous avons observé tout à l'heure?
On voudrait y être, dans cet endroit lugubre, avec eux, les musiciens, les expérimentalistes.


Excellent !   18/20
par Mateuil


 Moyenne 14.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 janvier 2003 à 02 h 46

Habitué à l'excellent chez l'ensemble des groupes canadiens dont sont issus les membres de ce collectif, on ressort encore plus déçu de ce disque un brin ennuyeux. Que ces gens-là se réunissent, c'est tant mieux. Mais qu'ils sortent sur disque le résultat d'un séjour d'isolement dans une maison, là, on reste plus perplexe à la vue du résultat. Le disque est majoritairement composé de plages de musiques concrètes peu inspirées n'arrivant pas, par exemple, à la cheville de celle de Godspeed ou Fly Pan Am. Seuls trois morceaux sombres à batterrie viennent sauver l'ensemble, et réconcilient l'auditeur avec ses excellents musiciens plus inspirés dans leurs formations d'origine.
Pas terrible   9/20



Posté le 18 janvier 2003 à 20 h 50

J'aurais probablement émis la même critique/chronique que x-elmo, si je l'avais écrite peu de temps après la sortie du disque de set fire to flames.. mais voilà, après de multiples écoutes récentes, la beauté cachée (peut-être un peu trop cachée) de cet album s'est révélée...
cet album ressemble à une oeuvre cinématographique; avec ses pleins, ses déliés, ses dialogues.. mais également ses passages à vides et ses coups de génie, ses thèses et ses antithèses..
un album qui se laisse découvrir, et dans lequel se cachent quelques perles mélancoliques.
Bon   15/20







Recherche avancée
En ligne
267 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard