Vision Of Disorder

Imprint

Imprint

 Label :     Roadrunner 
 Sortie :    mardi 14 juillet 1998 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Au pays de Candy, à coup sur, il n'y a que des Coldplay, des Keane, et pas de place pour les Vision Of Disorder... et surtout pas pour des productions comme Imprint !
Une violence inouïe se dégage de Imprint, j'oserais dire même que l'on atteint ici le paroxysme de la violence, tout cela sans concession et sans la moindre accalmie.

V.O.D renvoie ici toute la scène hardcore et metal jouer aux playmobils, surtout lorsqu'on observe ces deux mouvements qui virent à la stagnation imbécile pour le premier et à la surenchère de gros son calibré pour baiseaux pré pubères pour l'autre ; au milieu de tout ça il y a cet Imprint au son brut absolument dantesque et à la technicité époustouflante.

Cet album rejeté donc par les puristes du hardcore car sortant des sentiers battus et jugé trop violent pour les néo-métalleux, est l'œuvre de jeunes possédés issus de la scène hardcore new school surdoués prêts à en découdre. Guitares d'une intensité nerveuse et technique ahurissante, batteur supersonique, basse sismique, et pour terminer un chant à la démesure des compositions.
Osons le dire, le chanteur Tim Williams est un phénomène atypique, un extra terrestre capable de moduler son timbre de voix passant des mélodies les plus maladives aux assauts hurlants les plus dévastateurs, rien que pour ça et même si vous n'accrochez pas aux styles extrêmes, faites cette expérience de mettre Imprint dans votre platine et ne pensez surtout pas qu'il s'agit là d'un disque de bourrins attardés bien au contraire. Cruel, dévastateur, sanglant et malgré tout structuré et mélodique, cet album d'une cohérence indiscutable fait peur (Lolive pourra ajouter celui là à côté de Welcome To Sky Valley) et on se demande comment ces gars là ont fait pour arriver à accoucher de ce truc là !

Au bord du chaos, brille une étoile appelée V.O.D, je veux bien croire aujourd'hui que cette vision du désordre et de l'apocalypse puisse être envisageable après avoir écouté ça !

Intemporel oui, c'est clair !

Tim Williams les a vu....


Rock'n'roll !


Intemporel ! ! !   20/20
par Interpolian


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
188 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?