Sleeping People

Sleeping People

Sleeping People

 Label :     Temporary Residence 
 Sortie :    mardi 16 août 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Trois petits accords dans un bruit d'usine rêvée (là ou Dédé contremaître dans son entreprise fantasmée de 1938, verse sang et eau avec dévotion et courage... celle ou tout va bien) ... et puis la bam ! La chaîne de production s'enraye à cause d'une mouche bleue et verte et la machine syncope laboure, sautille, sourit, met des pêches quand il faut comme il faut et puis part encore plus salement en vrille sur les premières mesures (imbitables) du deuxième chapitre, et surtout progresse progresse de breaks en ponts, en ruptures, en thèmes joue de l'autodérision ("Fripp For Girls")... oui mais... voila la clé : c'est bel et bien l'ombre de Bill Bruford qui plane sur celle de ce batteur épileptique de Brandon Relf... mais au fait on s'en fout, non ???

Vient alors une petite tentative de réparer la machine et puis l'usine redémarre et on retrouve nos petits bruitages... mais la chaîne repart en sucette : alors là c'est dégringolade toujours plus rapide de riffs tordus en lignes de basse biscornues vers plus de roulements incompréhensibles... IPPI d'coup c'est fini, comme super Mario 1, sur la reprise des pitits accords mignons du tout début dans un duo banjo/bontempi d'anthologie !!!!!!!!!!

Ah oui ! J'oubliais comme par hasard on y retrouve Kenseth Thibideau, le 'mega maid' de Temporary Residence armé de sa basse-que-t'y-comprends-rien-quand-il-joue-mais-c'est-quand-même-de-la-grosse-baballe.


Frais, bluffant, plein de classe et d'élégance... bref tout à fait recommandable !!!


Très bon   16/20
par Lolive


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
272 invités et 2 membres
Poukram
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?