Clearlake

Amber

Amber

 Label :     Domino 
 Sortie :    mardi 24 janvier 2006 
 Format :  Album / CD   

L'orfèvrerie de Clearlake, si elle est avant tout moderne par sa forme, porte une empreinte nostalgique qui la rend anachronique. A travers Amber, l'auditeur ne peut empêcher les connexions diverses et variées que l'on suppose à l'insu du groupe.

La fabuleuse ouverture s'associant à du Talk Talk et Tears For Fears plus actuel, trace ainsi la route pour ces mélanges rock et new-wave, pouvant modeler d'un dur riff soutenu d'harmonica bluesy une saveur de Franky Goes To Hollywood. Les outils sont ainsi nombreux : Simuler un sample des Stooges pour un single frais, tricoter de calmes plages ambiantes sans avoir peur des arrangements propres et travaillés, avoir le courage de taper dans du Queen Of The Stone Age en lui donnant un aspect Soft Cell une fois sur deux, savoir concurrencer Muse sur son propre terrain sans s'obliger à gémir, etc ...
A ce titre et donc sans jamais s'emballer, la voix monocorde garnie d'harmonies simplissimes finit de dispenser un mysticisme faisant défaut à des groupes au même potentiel, tel que Coldplay. Comme faire de la brit-pop avec du pseudo revival, faire une musique immédiate avec du talent ne semble pas incompatible après ces douze nouvelles pièces.

L'ambre inspire ici le savoir-faire, la tradition et le bon goût.


Bon   15/20
par X_YoB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
216 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?