Super Furry Animals

Rings Around The World

Rings Around The World

 Label :     Creation 
 Sortie :    lundi 23 juillet 2001 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Guerilla en 99, c'était le triomphe des Super Furry-la-déconne. Une impasse artistique.
Ils étaient retournés en 2000 au bercail, y avaient enregistrés un album en gallois (MWNG, bon courage pour le trouver).

Puis ils avaient décidé de mettre les moyens pour réussir leur album suivant. Un album titanesque, des chansons soignées, belles et folles, un concept-album révolutionnaire technologiquement, le premier à sortir en DVD avec un clip en animation pour chaque chanson. Une production monstrueuse et hyper-lêchée, un enchevêtrement de références, de styles, Paul McCartney est invité sur un morceau...

Bref, leur Smile, leur Sgt Pepper's.

Vous je sais pas, mais moi ce n'est pas mon préféré des Beatles, Sgt Pepper's... Il m'a toujours foutu un peu les jetons. Ces chef-d'oeuvres conceptuels m'intimident. J'ai l'impression de devoir être plus attentif pour y apprécier la substantifique moëlle. J'ai peur d'être trop con pour ce genre d'album.

"Rings around the world" est un excellent album, mais on se demande si les Super Furry Animals n'ont pas un peu confondu qualité et quantité. Ils voulaient mettre le paquet pour relancer leur carrière, et qu'est-ce qui s'est passé ?

Un mois plus tard sort le premier album des Strokes. Les gens se ruent dessus, la musique rock change, on revient au basique, au son cradingue, aux chansons de 3 minutes, aux ramones. On ressort ses Converse.

Les Super Furry Animals ont pêché par orgueil. Ils ont joué gros, ils ont perdu. Ils ne seront jamais le méga-groupe international qu'ils ont voulu devenir avec cet album.

Mais les choses changent, cet album inouï sera bientôt culte, soyez les premiers à lancer le revival Super Furry prévu pour 2010 !!!


Parfait   17/20
par Vlapush


 Moyenne 18.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 24 juin 2011 à 00 h 05

En 2001, les Super Furry Animals sont considérés comme des hurluberlus sympathiques, capables de composer de très bons morceaux pop. Les parfaits outsiders que l'on écoute toujours avec plaisir au détour d'un brillant single. "Demons", "Something 4 The Weekend", "Fire In My Heart"... De très bons singles, parmi les meilleurs des années 90. Mais sincèrement, qui peut en 2001 parier que les Super Furry Animals seraient capables de sortir un album qui pourrait être considéré comme un immense classique de la pop du XXIème siècle ? Ok, ils sont bien sympas, Rhys a une gueule de bon type et "Fuzzy Logic" était un très bon album. Mais ces gars-là ? Capable de sortir l'album définitif de la pop en ce début de millénaire ? Impossible !
Car les SFA sont bien connus pour avoir pondus des albums dont la cohérence n'a jamais été excellente. Si cela passait pour le premier album, le manque de cohérence mal assumée du second et le côté un tantinet bancal du troisième prouveraient qu'on ne peut se reposer sur eux pour le produire, ce Sgt. Peppers de notre époque ! Surtout après un album en gallois qui s'apparente à un suicide commercial ...

Et finalement, Rhys et ses comparses ne seront pas capables de pondre le Peppers des années 00. Ni le Pet Sounds d'ailleurs. Ils vont pondre ce que le siècle mérite : "Rings Around The World". Quitte à connaitre un album pop parfait, autant que celui-ci soit un album qui se suffit à lui-même et n'ait besoin d'aucune comparaison.
Car cet album est unique. Certes, il y a la présence de Paul McCartney sur un morceau et l'influence des Beatles et des Beach Boys est sensible. Mais ce son... C'est bien celui que Rhys a cherché à perfectionner depuis tant d'années. Rhys a ce génie de la mélodie, inné. Mais la cohérence de l'oeuvre n'avait jamais été effleurée. Et à force de travail, et de changement de méthode (Rhys s'enferme seul avec sa guitare acoustique et son piano pour composer), il réussit à fonder son oeuvre majeure, l'oeuvre majeure pop de 2001. C'est le projet de Rhys qui est mené à bien, enfin. Pas un projet solo, mais un projet doté d'un leader, un vrai, autant dans la communication, que sur scène et dans la composition.

Rhys impose son idée aux membres du groupe pour forger cet album réceptacle de toutes les idées précédentes des SFA. Le groupe est au meilleur de sa forme ici. Fini presque définitivement les bombinettes punks. Place aux morceaux parfaitement arrangés. Remis aux placards (ou presque) les gros effets électro qui tachent. Tout sera fait avec parcimonie. C'est la sobriété qui sert un projet de grande envergure. Rhys ne s'en cache, il essaie de composer l'album pop ultime.
L'album pop ultime ne pouvait décemment pas se cantonner à des paroles idiotes. Mièvres, peut-être. Mais débiles, il ne le fallait pas. Rhys revoit ses thèmes : l'amour, le star system, le fait de vieillir et même le scandale Monica Lewinski ! Rhys se la joue sérieux, sans perdre sa verve si habituelle et sa voix qui tutoie ici les sommets. Si celle-ci venait rehausser légèrement le niveau de Guerilla, elle est ici pleinement ancrée dans un tout majestueux.

Chaque morceau a son importance, du morceau d'introduction introspectif et surréaliste "Alternate Route To Vulcan Street", jusqu'à l'émouvant "Fragile Happiness". En milieu d'album, l'homme revient à ses premières amours avec une électro à gros beat maitrisée à la perfection. Les transitions sont parfaites pour une fois, le tout réfléchi longuement dans le cerveau de Rhys a une forme rigoureuse qui lui donne tout son charme. "No Sympathy" en milieu d'album évoquerait une musique américaine à 100 lieues des influences habituelles des SFA. Mais une fois encore la perfection est atteinte.
Cet album est un sans faute. Ni concept racoleur, ni chansons inutiles. L'album est cohérent sans en faire trop. Le liant n'a pas besoin de concept et Rhys le prouve ici. Le sommet de l'album se trouve en fin d'album avec le "Presidential Suite" si désabusé et malgré tout humoristique. Une pépite que seul le doux-dingue Rhys pouvait se permettre, tout comme le "Juxtaposed With U" kitsch a souhait qui le précède. Rhys s'impose comme un homme capable du meilleur dans tous les domaines.

Mais cette diversité de domaine prend finalement forme dans un seul et unique domaine cohérent : "Rings Around The World", l'ultime album des Super Furry Animals.
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
83 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches