Squirrel Bait

Squirrel Bait

Squirrel Bait

 Label :     Homestead 
 Sortie :    1985 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Il y a quelques années, je me suis pointé chez un disquaire de vinyls et je suis tombé sur ce disque. La pochette amusante me convaincut de l'achat, puisque je savais que ce groupe comportait plusieurs membres qui sont devenus plus tard des figures connues de groupes indie influents : Slint, Gastr Del Sol, Bastro, The Palace Brothers, etc.

Squirrel Bait, groupe fondé dans une salle polyvalente du Kentucky en 1983 alors que Pete Searcy (chant) n'avait que 16 ans, n'a que deux albums dans sa discographie. Celui-ci est le premier, soit un EP de moins de 20 minutes paru en 1985.
Malgré sa courte durée, cet EP est très intéressant à écouter. Avec un son post-hardcore très 80's rappelant Hüsker Dü, celui-ci fut l'un des premiers albums à être associé au emo-core, terme qui est de plus en plus utilisé de nos jours. La voix, souvent criée et rauque, se voit comme une influence majeure sur la voix de Cobain. Les mêmes teintes s'y retrouvent. Ce qu'on retiendra surtout, c'est l'émotion que dégage leur son. Les guitares ont définitivement une place à jouer dans ce rôle, avec plusieurs petits leads très émotionnels, enchaînant avec des accords barrés et distortionnés.
Dans les chansons, on retiendra surtout "Hammering So Hard", pour ses cris et ses feedbacks pré-Nirvaniens, son refrain très accrocheur et sa finale plus calme et mélodique. Puis "Sun God", pièce s'ouvrant avec un petit riff très sympathique et avec la voix tout aussi rauque -mais plus calme- de Searcy, avant de s'enflammer dans le refrain. Cette chanson représente bien ce que Nirvana nous offrira plus tard, soit la formule du fameux couplet doux-refrain heavy. "
When I Fall" dont le riff d'introduction sonne à la Husker Dü, puis "The Final Chapter" et son efficacité .... Bref, l'ensemble des pièces est très bien. Le drum 'hardcore oldschool' fait énormément de bien et donne envie de bouger.

Ce qu'on retient de cet album, c'est que par pur hasard, il représente les premiers pas de plusieurs personnalités importantes de la scène (indie, math-rock, expérimental), tout en se voulant précurseur de plusieurs autres styles (emo, grunge, etc.) !! Impressionnant !
J'aime réellement cet album. La première fois que je l'ai mis sur la platine, j'ai été satisfait dès les premiers instants.


Parfait   17/20
par Dijkstra


  Réédité en 1996.


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
199 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?