Storm And Stress

Under Thunder And Fluorescent Lights

Under Thunder And Fluorescent Lights

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    lundi 17 janvier 2000 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Voici la face cachée d'Ian Williams, vous savez, le petit génie à la tête de noeud qui participait autant que son batteur à la construction du son de Don Caballero, par ses superpositions de riffs bancaux. Storm And Stress était son side project, dans lequel il explore des pistes beaucoup plus libres, fondées sur une grande liberté d'improvisation, contrairement aux structures hyper rigides de Don Cab.

Le deuxième album de Storm And Stress explore les mêmes pistes que le premier album, en tachant toutefois d'etre un poil plus abordable... enfin abordable... là n'est surement pas le mot. Car Storm And Stress répond à des pulsions, des sauts, des virevoltements, c'est une âme qui exulte, joue, chante, pleure... effectivement complètement "Sturm und Drang".

Le résultat est tout à fait surprenant. Pas une musique facile d'accès, je le concède : il n'y a plus de repères tant mélodiques que rythmiques, mais là n'est pas l'intérêt. Tout est texture, densité... et finalement très séduisant par son aspect free (jazz, rock, faites vot'choix). Rien n'est vraiment certain, tout vacille, à l'image de cette batterie chaotique qui s'entrelace dans ces guitares atonales : la dissonance nous caresse les sens (y compris les parties vocales), ces expérimentations échevelées restent très convaincantes à l'écoute, et franchement agréables de fraicheur et d'inventivité. Du bruit oui, mais tout à fait plaisant et intéréssant à écouter... surtout pour ceux qui ne comprennent pas qu'Ian Williams est lui aussi un grand monsieur du rock, et non le simple faire valoir psychotique d'un cogneur de renom.


Bon   15/20
par Lolive


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
263 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus