Modern English

After The Snow

After The Snow

 Label :     4AD 
 Sortie :    1982 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

After The Snow de Modern English, c'est toute une époque... qui marque le début des années 80: la new-wave anglaise.
C'est le premier groupe qui me vient à l'esprit quand on parle de new-wave (fourre-tout où l'on place souvent n'importe quoi, mais je vous assure Modern English ce n'est pas n'importe quoi !) et c'est ce que l'ont sans doute pensé les concepteurs de l'album Nouvelle Vague qui ont intégré le tube de l'époque de l'album After The Snow, "I Melt With You"

Tout a commencé comme beaucoup de groupes new-wave de l'époque, avec d'abord la branche punk anglaise (premier groupe : The Lepers), puis le groupe change pour Modern English et s'engage vers... le "gothique" (un peu fourre-tout je vous le concède aussi comme appellation) avec leur premier album très cold wave Mesh And Luce signé déjà sur 4 AD.
Et d'ailleurs le chanteur Robbie Grey participe sur la chanson "Not Me" sur le premier disque de This Mortail Coil magnifique collectif et synthèse du meilleur de 4 AD.

Bon, et pour revenir sur les pistes de After The Snow, c'est avec cet album que Modern English trouve son style et réalise le meilleur album de sa discographie.

After The Snow, clin d'oeil à la période précédente cold du groupe, comporte 8 titres (et oui dans les années 80 les groupes pouvaient faire de 8 titres un album complet et cohérent, bien plus que les 15 titres qui peuvent donner des longueurs à certains albums d'aujourd'hui) et ces 8 titres sont une vraie synthèse de chansons pop, légères, mélodiques, rythmiques, accompagnées de bonnes nappes de synthé des années 80 (c'est vrai cela date mais c'est ce côté désuèt qui est sympa...).
C'est un peu un condensé des groupes de l'époque type B.Movie, The Sound, Psychedelic Furs, China Crisis, Lotus Eaters, Fiction Factory, Flock of Seagulls, mais... en mieux ! De la très bonne new-wave... simplement !
Les 8 chansons de cet album font corps, sont toutes du même niveau (parfaites), et "Tables Turning" qui termine le disque ne donne que l'envie de replonger dans la nostalgie des années... new-wave !
Alors à vous de plonger ou de replonger dans cette nouvelle vague...


Parfait   17/20
par EtheBunnymen


 Moyenne 18.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 26 octobre 2008 à 12 h 21

Modern English, fondé en 1979 autour du chanteur Robbie Grey et du guitariste Gary McDowell, est un groupe à part dans la galaxie 4AD. Très inspiré par Wire, et particulièrement Colin Newman (le timbre de voix de Robbie Grey est similaire à ce dernier!). Modern English est l'un des premiers groupes (avec Bauhaus) à signer sur le tout jeune label 4AD, alors une sous-division du géant Beggars Banquet (4AD étant le label expérimental dont la mission est de découvrir des nouveaux talents pour les signer; ce sera le cas de Bauhaus qui publie en 1981 leur deuxième album sur Beggars Banquet!).
Mais revenons-en à Modern English. Le groupe sort une poignée de singles en 1980, que l'on peut retrouver sur la compilation Gathering Dust parue en 1983 (le titre éponyme sera d'ailleurs repris par This Mortal Coil sur son premier E.P!). Suivra l'album (assez inégal) Mesh And Lace en 1981 (sur lequel figure d'ailleurs le titre "16 Days", également repris par This Mortal Coil!).
L'album de 1982, After The Snow, paru au printemps, n'a déjà plus grand chose à voir avec son prédécesseur. Bannis les oripeaux cold-wave, place à une pop plus raffinée et efficace. L'album démarre très fort avec "Someone's Calling", l'un des trois singles à paraître, avec le titre suivant, d'excellente facture, "Life In The Gladhouse" (Un classique du genre qui sera plus tard repris dans deux autres versions bien différentes). On enchaîne avec "Face of Wood", l'un des titres les plus puissants de l'album, puis le must "Dawn Chorus", titre tout en retenue, qui est sans doute le moment fort de l'album, (le plus lent aussi!), une bonne façon de conclure la première face du disque.
La deuxième face s'ouvre avec le plus grand succès du groupe: "I Melt With You", qui vaudra au groupe une reconnaissance outre-atlantique (il sera signé sur la major Sire, qui avait déjà accordé une licence pour le territoire américain aux anglais de Depeche Mode!). Vient ensuite le titre éponyme "After The Snow", sans doute le plus faible de l'album, malgré une certaine élégance! "Carry Me Down" enfonce le clou avec une mélodie digne des meilleurs Wire!
Enfin, l'album termine en beauté sur le gigantesque "Tables Turning". Un album à écouter de préférence au printemps, "après la neige"! C'est clair que c'est pas du Wire (même si ça y ressemble!), mais Colin Newman a dû l'écouter en boucle pour l'inspiration des albums à venir du groupe ("After The Snow" annonce avec 5 ans d'avance les albums pop à venir de Wire!). L'élève a dépassé le maître, et personne ne s'en plaindra! et pusque l'album a plutôt bien vieilli au fil du temps, je mettrais bien un 20/20!
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
147 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?