Underworld

Dubnobasswithmyheadman

Dubnobasswithmyheadman

 Label :     Wax Trax! 
 Sortie :    décembre 1993 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Pas évident de décrire un album d' Underworld. Avec ce groupe, on est plus dans une atmosphère que dans un disque classique d'une dizaine de chansons.

En 1993, Karl Hyde et Rick Smith (échappés de Freur et du Doot-Doot de 1983, dispensable par ailleurs, sauf pour la pochette hilarante avec les coupes afro-risibles des membres), rejoints par DJ Darren Emerson, sortent après Underneath The Radar et Change The Weather, l'album qui va les faire sortir de l'ombre et du seul monde de la techno: Dubnobasswithmyheadman.

Neuf longues plages d'électro synthés constituent cet album, qui s'écoute d'un seul bloc. Ce qui est marquant dans le style d'Underworld, c'est leur capacité à vous faire rentrer dans chaque morceau d'abord doucement, lentement, puis la pression monte, les beats se font plus forts, la spirale electro progresse, et vous progressez avec elle dans un rythme planant, avant une décélaration, puis réaccélération ... avec des enchaînements naturels et maîtrisés.
"Cowgirl" sur ce disque en est une des illustrations parfaites.
Pour découvrir l'univers d'Underworld, cet album est une très bonne clef (à ajouter très vite dans son trousseau) et prépare à l'initiation des excellents Second Thoughest In The Infants et Beaucoup Fish.

Si tu hoches la tête et si tes pieds te démengent après un passage de ce disque sur la platine: "Shoot Again", tu as gagné une extra ball avec Dubnobasswithmyheadman.


Excellent !   18/20
par EtheBunnymen


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
218 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?