Innocent X

Fugues

Fugues

 Label :     Bleu Electric 
 Sortie :    février 2005 
 Format :  Album / CD   

En s'ouvrant par "Aux Marches Du Palais", Fugues montre d'ores et déjà une importante évolution de Innocent X par rapport au précédent -et tout premier- opus du groupe, Haut/Bas. Certes, la guitare acoustique se voit offrir une part prédominante dans ce morceau lui conférant une sérénité étrange et presque malsaine. Mais surtout, pour la première fois, une voix vient se poser sur la musique de Innocent X; la voix de France Cartigny, ayant pour effet d'accentuer ce calme insidieux avant que le morceau ne se termine en une très belle envolée électrique faisant émerger l'ombre de Haut/Bas.
Si Innocent X est réputé pour ses atmosphères "ambiant" aux guitares abrasives, Fugues va très vite se montrer capable de vérifier cette idée. A l'image de "Trois Fois Barbare" (où l'on retrouve pour la seconde fois France Cartigny), les guitares parviennent à se faire terriblement lancinantes. Alors, on pénètre une nouvelle fois dans l'univers du trio français capable de créer les nappes les plus envoûtantes qui soient grâce au seul son de leurs guitares ("Insomnie"), de s'aventurer vers des contrées où puissance et électricité sont capables de tenir le haut du pavé avant de retrouver leur calme presque pernicieux ("Outremonde"), de d'évoluer au sein de montées en intensité instrumentales inquiétantes ("Nord"), ou de dépeindre des univers à la morosité évidente; tel la journée routinière de l'hôtesse de caisse de "Comédie" portée par les textes chantés nonchalamment par Anne-James Chaton.
Point commun aux neuf morceaux de cet album: ce que le trio français a hérité de Ulan Bator et Slint; cette tension palpable et omniprésente qui jette parfaitement son dévolue sur les compositions du groupe. Les atmosphères dévoilées par Innocent X ici savent se faire oppressantes tout en proposant un charme à la fois passionnant, insidieux et addictif. En 52 minutes, armé de deux guitares et d'une batterie, le groupe parvient à révéler la richesse de son post-rock avec une élégance et une sobriété rares.
Si Haut/Bas s'avérait rapidement être une réussite, Fugues enfonce définitivement le clou et impose manifestement Innocent X comme l'un des groupes les plus intéressants de ce qu'il subsiste encore de ce que l'on appelle communément le "post-rock".


Excellent !   18/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
221 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...