Serge Teyssot-Gay

Interzone

Interzone

 Label :     Barclay 
 Sortie :    lundi 24 janvier 2005 
 Format :  Album / CD   

Je ne pourrais commencer cette chronique sans citer ce prodigieux joueur de 'oud' qu'est le Syrien Khaled Aljaramani, qui partage l'affiche de ce disque.

Interzone est en effet le résultat d'une rencontre entre Serge Teyssot-Gay et Khaled Aljaramani, durant la dernière tournée de Noir Désir. Quelques jours d'enregistrements entre Damas et Paris, sans mots, simplement un savant mélange de guitares et de oud, qui font de ce disque une oeuvre remarquable construite en 9 morceaux
parfaitement équilibrés, sans sombrer dans un duel de virtuoses.
A découvrir et à savourer sans modération.


Excellent !   18/20
par Dee.seven


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 mars 2005 à 20 h 25

Khaled Aljaramani, d'origine Syrienne et Professeur de Oud, assiste pour la première fois à un concert de Rock à Damas lors de la tournée de Noir Désir en Orient en 2002.

Serge Teyssot-Gay et Aljaramani décident spontanément de collaborer ensemble, l'un ne parle pas arabe, l'autre ne parle pas français. Peu importe, car de cette rencontre unique naît un album, un son, un monde, non plus celui de l' Occident ET de l' Orient, mais d'une fusion POSSIBLE et pleine d'espoir !
Le Oud et la guitare s'expriment sans relâche, avec ferveur, conviction, rage et douceur, afin de nous téléporter radicalement sur la planète Interzone.
Excellent !   18/20



Posté le 19 mai 2006 à 17 h 19

Quand on voit les évènements qui se déroulent au Moyen Orient ces temps-ci, souvent à coups d'excès d'infos passées en boucles infernales, il est très réjouissant de porter une oreille à ce disque. Non pas qu'Interzone soit une fuite de la réalité, ce qui serait un mensonge outrancier, mais une autre façade de cette réalité, une autre possibilité, celle de l'entente, de la paix. Ce disque avance carrément à l'opposé de ce qu'on nous montre par les fenêtres cathodiques des JT et des théocraties douteuses. Serge Teyssot-Gay, le guitariste français et Khaled AlJamarani, le oudiste syrien, jouent ensemble dans un esprit de complémentarité réciproque et en aucun cas dans celui de l'adversité. C'est en cela que leur musique est libre. C'est en cela que ce disque est vraiment essentiel.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
209 invités et 2 membres
Chaurionde
Slowdown
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :